Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Conflit Russie – Ukraine : les étudiants africains “paniquent” après l’opération militaire ordonnée par Vladimir Poutine (bbc.com)

Nous sommes en contact avec des Africains vivant en Ukraine, dont beaucoup sont là en tant qu’étudiants, pour savoir comment s’est passée ce jour avec le début de l’opération militaire russe.

“…Si les tirs continuent, peut-être que dans les 72 heures ils vont nous évacuer”
“C’était vers 6h et 5h du matin en Ukraine ici, et on a entendu des tirs très lourds. Ça a tellement créé la panique”, nous expliquent Issa Da Silva, un Sénégalais qui vit en Ukraine depuis 2014. Après avoir terminé ses études, il est resté travailler à Kiev.

Lire aussi : une vidéo d’étudiants Africains en Ukraine émeut le continent (vidéo)

“Les tirs étaient un peu ciblés parce qu’ils n’ont tiré que sur les bases militaires ukrainiens et c’étaient des tirs aériens. … La situation actuellement, il y a beaucoup de panique. Que ça soit les citoyens ou les étrangers, tout le monde est en panique. Ce qui est demandé est que tous, nous restions ensemble, c’était la déclaration du président Zelensky. Il a demandé à ce que tous les citoyens et les étrangers restent sur place et que personne ne bouge. Au-delà de ça, ils ont déclaré un couvre-feu à partir de minuit, que personne ne circule dehors”, poursuit-il.

Le Sénégal n’a pas de représentation diplomatique en Ukraine.

Lire aussi : Le jour de son mariage, il projette une sextape de sa femme et son beau frère devant les invités

“On nous avait fait parvenir une note parce qu’ici en Ukraine, on n’a pas une représentation diplomatique, c’est-à-dire qu’on n’a pas une ambassade ici. Notre ambassade se trouve en Pologne”, confie-t-il à la BBC.

“Au cas où les choses vont déborder, ils vont nous faire rapatrier vers la Pologne … Ils sauront si la situation va en rester là, sinon si les tirs continuent, peut-être que dans les 72 heures ils vont nous évacuer”, dit-il.

VOUS AIMEREZ AUSSI