La coopération sino-américaine devrait se poursuivre sous la présidence de Donald Trump (ambassadeur chinois)

 

WASHINGTON, 25 janvier (Xinhua) — La Chine et les Etats-Unis devraient poursuivre leur coopération sous la présidence de Donald Trump, a estimé mardi l’ambassadeur de Chine aux Etats-Unis Cui Tiankai.

Bien que le gouvernement de M. Trump n’ait pas encore formulé de politique à l’égard de la Chine, la tendance générale de la coopération sino-américaine ne peut pas être inversée, car elle est « le seul bon choix » pour les deux pays, a indiqué M. Cui en marge d’une réception organisée à l’ambassade de Chine pour célébrer le Nouvel An chinois.

(Xinhua/Yin Bogu)

M. Cui a noté que cette coopération était autant dans l’intérêt de la Chine que des Etats-Unis, qui sont les deux plus grandes économies mondiales et des membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Il a également exprimé l’espoir que les deux parties maintiennent le dialogue à plusieurs niveaux et les mécanismes d’échange qui ont été créés ces dernières années.

Les relations sino-américaines ont obtenu des progrès concrets au fil des ans en vue de construire un nouveau modèle de relations fondées sur les principes de non-confrontation, de non-conflit, de respect mutuel et de coopération gagnant-gagnant, a indiqué M. Cui.

L’ambassadeur a énuméré une liste de domaines où les deux pays peuvent poursuivre et approfondir la coopération, notamment dans les domaines du commerce, de la finance, de la sécurité, de l’énergie, de l’infrastructure et des investissements mutuels ainsi que sur certaines questions régionales et mondiales.

M. Cui a souhaité que les deux parties explorent de nouveaux domaines de coopération, car leurs intérêts sont de plus en plus liés.

En ce qui concerne la mer de Chine méridionale, M. Cui a souligné que ce n’était qu’une dispute entre la Chine et certains pays membres de l’ASEAN concernant leurs droits territoriaux et maritimes, et non une compétition géopolitique entre la Chine et les Etats-Unis.

Citant les progrès accomplis dans les négociations sur l’élaboration d’un Code de conduite en mer de Chine méridionale et sur la coopération maritime, M. Cui a indiqué que les pays situés en dehors de la région devrait soutenir les efforts visant à rétablir le calme, plutôt que de créer de nouveaux obstacles.

Interrogé sur les frictions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, M. Cui a indiqué que la Chine était fermement opposée à une guerre commerciale avec les Etats-Unis, car cela aurait des conséquences négatives sur les deux parties.

« A l’heure actuelle, l’économie mondiale a besoin d’un moteur puissant pour se développer plus fermement et croître plus rapidement. La Chine et les Etats-Unis ont la responsabilité absolue d’y pourvoir, plutôt que de se diriger vers une guerre commerciale », a indiqué l’ambassadeur.

En ce qui concerne la décision du gouvernement de M. Trump de quitter le Partenariat transpacifique (TPP), M. Cui a réfuté l’idée selon laquelle la Chine succéderait aux Etats-Unis à la tête du monde et dicterait les lois commerciales à l’avenir.

« Je pense que c’est une notion trompeuse, car les règles commerciales internationales ne peuvent pas être formulées par les Etats-Unis ou la Chine seule. Elles devraient être créées et mises en oeuvre par toutes les nations du monde », a indiqué M. Cui.

Sur la question de Taiwan, M. Cui a réaffirmé que la politique d’une seule Chine, à laquelle ont adhéré les huit gouvernements américains précédents, est le fondement politique des relations sino-américaines et est « non négocXiable ».

French.xinhuanet.com