Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Côte d’Ivoire: des violences dans le centre-est font une douzaine de morts – RFI

Depuis lundi 9 novembre, une douzaine de personnes au moins ont été tuées et des dizaines d’autres blessées dans plusieurs localités du centre-est de la Côte d’Ivoire. Plus d’une cinquantaine de personnes ont perdu la vie depuis début août dans des violences politiques qui, de plus en plus, prennent un tour communautaire.

Avec notre correspondant à Abidjan, Pierre Pinto

Ce mardi, à Mbatto, dans le Moronou, les habitants sont pour la plupart restés terrés chez eux, espérant que les tirs de fusils de chasse se calment. La veille, la ville s’est embrasée. Une manifestation contre le troisième mandat d’Alassane Ouattara a dégénéré en affrontements entre communautés agni et malinké. Ces affrontements, inédits dans cette ville de quelque 30 000 âmes, ont fait au moins trois morts et 26 blessés, dont plusieurs grièvement.

A ce bilan provisoire s’ajoute celui de Daoukro. Le fief d’Henri Konan Bédié était encore traversé ce mardi par les violentes convulsions de la veille. « Il y a des barricades partout. Il n’y a pas de vie. C’est une ville morte », raconte un témoin. Les forces de gendarmerie et de police tentent tant bien que mal d’empêcher l’embrasement que la ville a connu lundi. Selon la préfecture, au moins six personnes ont été tuées hier à Daoukro. Parmi elles, une a été décapitée et une autre brûlée. Des dizaines de blessés sont également à déplorer.

Lundi encore, la localité d’Elibou, au nord-ouest d’Abidjan, a connu des violences qui ont fait trois morts. Des manifestations et des tensions ont également été rapportées à Yamoussoukro, sans qu’aucun mort ne soit toutefois signalé…LIRE LA SUITE

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires