Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Coupé décalé/Clinton Bellerye met les points sur les i : ‘’…je ne suis pas l’ennemi n°1 de Molare…’’

Après un bon moment d’accalmie, les couloirs du coupé décalé s’animent à nouveau avec la même guéguerre de leadership. Le chanteur Clinton Bellerye qui accepte volontiers le titre de ‘’président autoproclamé’’ du mouvement a remis au gout du jour cette vieille querelle entre le boss Molare et les prétendants à ce trône artistique.

A tous ceux qui voudraient forcement l’opposer à Molare, Clinton Bellerye a précisé le sens du titre qu’il s’est donné. Et pour le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne s’inscrit pas dans une quelconque adversité avec l’opérateur culturel Molare :

Lire aussi : Le pasteur qui a prédit la mort du fils de Davido fait une seconde prophétie et avertit l’artiste

‘’…quand je viens et que je dis que je suis le président autoproclamé, c’est une manière de relancer le mouvement et j’assume parce que je le suis…on n’est pas président qui veut mais qui peut. Mais j’ai l’impression qu’aujourd’hui les gens veulent amener les divisions, moi je ne suis pas là pour Molare…je ne suis pas l’ennemi n°1 de Molare, je ne suis pas un adversaire de Molare…’’.

Finalement, Clinton Bellerye semble être un incompris. Son titre s’inscrit plus dans ce que dans le show-biz, on appelle le game. Comme preuve de sa bonne foi (refus de la division dans le mouvement), il a révélé avoir plus d’une fois félicité Molare dans ses vidéos sur la toile. La pomme de la discorde et Clinton Bellerye l’a dit, vient de ce que Molare l’aurait traité de plaisantin après avoir dit ne pas le connaître.

Diaman Emmanuel

VOUS AIMEREZ AUSSI