Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Covid-19/ Déconfinement progressif en Côte d’Ivoire : Une frange de la population s’interroge…

À l’issue d’un Conseil de sécurité tenu le Jeudi 14 Mai 2020, le gouvernement avec à sa tête le président Alassane Ouattara a procédé à la divulgation de nouvelles décisions prises dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire (Covid-19).

Ces décisions incluent, entre autres, la levée du couvre-feu dès ce vendredi 15 Mai 2020, la réouverture imminente des maquis et restaurants, ainsi que la prochaine réouverture (dès le 25 Mai) des écoles.

Lire aussi : Mercy Johnson fait une belle déclaration à son époux pour son anniversaire

Cela, au vu de la forte proportion de guérisons liées au Covid-19 (930 contre 1017 cas actifs à ce jour).

Si certaines personnes sont ravies de cette décision car pouvant désormais vaquer un peu plus librement à leurs occupations, une frange de la population s’inquiète quant à elle.

Selon ce que nous lisons ici et là depuis l’annonce de cette décision gouvernementale, il est encore « trop tôt » pour prendre le risque d’ouvrir les écoles.

Selon l’argumentaire des plus sceptiques, les écoles peuvent être un important foyer de contamination et il paraît donc prématuré de songer à « exposer » les enfants à la menace sanitaire.

Lire aussi : Covid-19 : Idriss Diallo fait don de 10millions FCA à l’AFI pour soulager les footballeurs ivoiriens

D’autres vont jusqu’à s’interroger sur la véracité des chiffres communiqués.

« À près de 2000 cas, pourquoi permettre autant de choses (ouverture des écoles, maquis, restaurants)? Est-ce qu’on nous dit tout ? « . Telles sont les réactions qui fusent…

Rappelons que la Côte d’Ivoire est le 10e pays d’Afrique en terme de cas d’infections à la Covid-19.

Carole G

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,