Croatie: Split en proie à de violents incendies

Depuis un peu plus de 24 heures, le sud de la Croatie est en flammes, et tout particulièrement la région autour de la ville de Split. La deuxième ville du pays dont des maisons dans les faubourgs ont brûlé lundi 17 juillet, était noyée sous une épaisse fumée noire. Les pompiers ont toutefois réussi à prendre le contrôle de l’incendie.

 media
Mravince, près de Split, 17 juillet 2017.

Toute la nuit, l’horizon au sud de Split, la deuxième ville de Croatie, au bord de la mer Adriatique, n’a été qu’un gigantesque incendie. Alors que les flammes s’étaient dangereusement rapprochées, il a même été question d’évacuer la ville, lundi 17 juillet. Au final il a été demandé aux habitants de ne pas sortir, en raison du nuage de cendres qui rendait l’air difficilement respirable.

Ce mardi, 300 pompiers se trouvent sur les collines environnantes pour contenir les flammes. Ils sont appuyés par 200 volontaires. Plusieurs maisons et des véhicules ont été incendiés, et on compte 80 blessés, par brûlures ou par intoxications de fumées. Mais le vent a baissé et la situation est sous contrôle. Les pompiers vont recevoir des renforts du nord du pays dans la journée, des avions bombardiers d’eau sont arrivés sur la zone, et la Bosnie voisine a mis un hélicoptère à disposition pour lutter contre l’incendie.

Il s’agit d’un des plus grands feux de forêt depuis au moins trois décennies en Croatie. Pour le moment, plus de 5 000 hectares de végétation ont été dévorés en moins de 48 heures, ainsi qu’un certain nombre de bâtiments. Les autorités craignent que le vent ne se lève, ce qui pourrait mettre à nouveau la ville de Split en péril.

Rfi.fr