Cuba: le fils aîné de Fidel Castro est décédé

A peine plus d’un an après le décès de son père, le fils aîné de Fidel Castro est décédé, jeudi matin, selon les autorités cubaines. Fidel Angel Castro Diaz-Balart est mort à l’âge de 68 ans. Il se serait suicidé suite à une longue dépression selon les autorités qui, habituellement, ne communiquent pas sur les causes d’un décès d’une figure publique. Car même si celui que l’on appelait « Fidelito » était discret, il occupait de hautes fonctions, notamment celle de vice-président de l’Académie des sciences de Cuba. Un poste qu’il occupait depuis 1992 en sa qualité de physicien.

media
Fidel Angel Castro Diaz-Balart à la Havane, en février 2007. 

C’était le fils le plus connu de Fidel Castro et surtout le seul reconnu de manière officielle. « Fidelito », comme le surnommaient les Cubains, était issu du premier mariage de Fidel avec Mirtha Diaz Balart. Un mariage qui s’est soldé par un divorce en 1955, alors que Fidel Castro était en exil au Mexique.

Après une véritable bataille juridique, le futur dirigeant de Cuba obtient la garde de son premier fils. Fidelito était aux côtés de son père lorsqu’en 1959 il entra triomphalement à La Havane après la victoire de la révolution.

Envoyé par la suite en Union soviétique pour y suivre des études de physique nucléaire, il reviendra ensuite à Cuba, marié à Olga Smirnov. Sa mère, entretemps, s’exila en Espagne où elle réside encore contrairement au reste de sa famille qui s’est exilée en Floride. Une famille notoirement anti-castriste. 

Deux cousins de Fidelito sont d’ailleurs membres du parti républicain. Mario Diaz Balart est membre de la Chambre des représentants depuis 2003, alors que son frère Lincoln y a siégé entre 1993 et 2011.

La nouvelle du suicide de Fidelito et surtout les précisions sur ce décès sont surprenantes car les autorités cubaines n’entrent généralement jamais dans les détails. Suivi des mois pour une forte dépression, Fidelito se serait donc suicidé jeudi matin. Il laisse derrière lui deux enfants, Mirta Maria et Fidel Antonio.

Rfi.fr