Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Culture-insolite/ Chez les Wodaabe Fulani (Niger), une femme mariée peut se faire « voler » par un autre homme

Sous-groupe du peuple peul niché au sud du Niger, la tribu Wodaabe Fulani est bien particulière dans ses rites et coutumes. Réputée pour la grande beauté de ses habitants, son artisanat élaboré et ses pompeuses cérémonies, la tribu est riche en histoire.

Un système matriarcal atypique…

Dès sa naissance, l’enfant appartient à la lignée de sa maman et non celle de son papa. Les femmes de la tribu Wodaabe Fulani tiennent les rênes du foyer. Esprits libres, elles ont la possibilité, même étant mariées, de se « laisser voler’ par un autre homme lors d’un festival appelé Guerewol.

Lire aussi : Faits divers/ Treichville: Une femme organise le braquage du magasin de son époux, 5.000.000 emportés

Elles ont, en outre, le devoir de choisir le mari le plus beau possible pour avoir une descendance « digne ». Si elles tombent amoureuses d’un homme ne répondant pas aux critères de beauté admis, elles sont en droit de concevoir leurs enfants avec un homme plus beau, tout en conservant leurs sentiments pour le premier.

Les critères de beauté chez les Wodaabe sont les suivants: Taille élancée, teint relativement clair avec un nez fin, un visage ovale, des dents blanches, un regard vif et le blanc des yeux immaculé. Les traits du visage doivent, en outre, être parfaitement symétriques.

Qu’est ce que le Guerewol et comment se déroule -t-il?

Le Guerewol est un rituel amoureux, qui s’apparente à un grand concours de beauté. Au cours de cette grande fête, les hommes doivent se montrer sous leur meilleur jour. Ils doivent s’habiller, se maquiller, danser et chanter dans l’unique but de charmer les jeunes filles prêtes pour le mariage, présentes à cette grande fête.

Lire aussi : Éthiopie: Quand l’amour rime avec coups de fouet…

Ce festival a lieu à la fin de l’année de chaque saison des pluies lorsque les tribus nomades traditionnelles Wodaabe se réunissent à la frontière sud du Sahara, de Niamey jusqu’au nord du Cameroun et du Nigeria. Le point de ralliement le plus connu est celui d’Ingali, dans le nord-ouest du Niger.

À cette fête, l’honneur est aux dames qui doivent choisir leur homme. Les garçons défilent et les filles tapent discrètement sur l’épaule de celui qui leur plaît.

Les plus beaux de chaque lignée dansent en groupe pendant plusieurs heures et sont notés par trois femmes chargées d’élire le plus attirant d’entre eux.

Carole G

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,