Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Culture : La Marahoué va vibrer

Fraichement créé par la structure Benido Production, le Yali Festi Yécla se tiendra pour la toute première fois, du 29 mars au 1er avril prochain à Kaloufla, village situé à proximité de Gohitafla, dans la région de la Marahoué. Il s’agit d’un festival de promotion de la culture ivoirienne sous toutes ses formes.

Placé sous le thème ‘‘Terre des rencontres’’, cet événement sera essentiellement meublé par des concours de village propre, des concours de théâtre, de danse ou encore de la gastronomie typiquement villageoise.

Des artistes seront également en prestation notamment Aboutou Roots, Petit Bagnon, Nigui saff K danse et bien d’autres artistes. Ce sera également le lieu d’expositions des masques mythiques de la Côte d’Ivoire et autres objets historiques.

 

Lire aussi : Après Debordo et Arafat, Serge Beynaud en spectacle le 31 mars

« Nos cultures tendent à disparaître. Il était temps de faire quelque pour remettre la culture sur les rails. Avec le Coupe décalé, tout disparaît. Surtout au niveau de la Marahoué, ma région », explique Jean Bénin Bitra, le patron de Benido Production, promoteur de l’événement « Nous avons de grands masques que nous voudrions faire découvrir. Nous voulons rendre ces atouts compétitifs pour en faire une attraction », ajoute-t-il.

M.Bénin dont la structure Bénido Production se veut proche des artistes de Côte d’Ivoire et d’ailleurs, dévoile quelques axes de son festival.

Lire aussi : Affaire Sidiki Diabaté / Debordo Leekunfa Est-ce normal que Sidiki Diabaté vienne à Abidjan pour interdire à Débordo d’aller au Mali ?

« Réussir c’est attirer les touristes vers la région. Pour la 1ere édition j’ai fait appel au masque fiali que j’ai présenté à la télé. Nous allons présenter le zaouli. On va y associer le fiali qu’il faut mettre en valeur car il a disparu de la circulation. Son initiateur est porté disparu et nous voulons honorer sa mémoire et inculquer cette danse à la nouvelle génération », a-t-il ajouté.

« Cette édition concerne 18 villages qui devront constituer chacun des groupes de danse. Nous attendons également 6000 participants. Nous sommes confiants. D’ailleurs dans l’expression ‘‘Yali Festi Yécla’’, nous avons ‘‘Yécla’’ qui signifie « ça va se faire » en langue Gouro », a conclu M.Bénin.

Joe Midelli

Commentaires

Commentaires