Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

JENNY MEZILE (Danseuse, Chorégraphe) : Un cœur d’amour

Artiste chorégraphe d’origine haïtienne, elle a commencé à pratiquer la danse en Haïti dès son plus jeune âge. Cela, avant de s’envoler quelques années plus tard pour la France afin de parfaire son talent.
Au pied de la Tour Eiffel, elle va collaborer avec de nombreux chorégraphes renommés, dont la troupe dirigée par Montalvo-Hervieu. Avec eux, elle va forger un rapport profond qui va lui permettre de mieux définir son travail avec cette discipline. Amoureuse de l’Afrique, plus précisément de la Côte d’Ivoire, elle va venir au pays de Félix Houphouët-Boigny avec Massidi Adiatou.

Ensemble, ils vont diriger la Compagnie Nsoleh pendant 17 ans. Avec cette compagnie, Jenny Mezille et Massidi vont visiter plusieurs capitales africaines et européennes.

Lire aussi : Business : Didier Drogba investit en Guinée

En 2016, cette passionnée d’art va amorcer un projet d’école en mettant en place un atelier de travail avec des jeunes danseurs issus principalement de quartiers défavorisés d’Abidjan. Au bout de quatre ans de fonctionnement, la danse qui reste le pilier et le vecteur principal de l’école, les accompagne dans la construction de leur vie, leur scolarisation pour certain(e)s et leur désir d’émancipation pour d’autres.

« La danse offre à ces jeunes, non seulement un moyen de s’exprimer, mais également un cadre où se mêlent exigence et plaisir, qui les amène à cheminer vers la socialisation et l’altérité. Nos danseurs, issus pour la majorité de ces quartiers dits sensibles, nous démontrent chaque jour non seulement leurs talents artistiques et physiques, mais également leurs qualités humaines, leur volonté et leur persévérance à s’inventer une autre vie à travers un métier. » Nous-a-t-elle confié.

Lire aussi : Quelques actrices d’origines africaines qui ont percé à Hollywood

Puis d’ajouter :  » L’école propose, en son sein, un cadre préprofessionnel de production et de diffusion de spectacles, qui fait partie de leur formation et a permis jusqu’ici de maintenir modestement le fonctionnement de l’école à flot. »

Jenny Mezille ne soupçonne point. Elle partage sa joie de vivre et donne de l’amour.

KOKOA Stéphane

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,