Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Cinéma: « Au nom de la pauvreté », une nouvelle production ivoirienne en route pour le Fespaco

Prenant pour exemple les nigérians, les jeunes producteurs ivoiriens veulent désormais faire du cinéma local, un art et une lucarne de promotion de notre culture. Et c’est dans cette optique que M. Dje Bi Youan Apollinaire se lance dans cette aventure avec sa première production cinématographique. Financé sur fond propre, le 1er film de dernier est tirée d’une histoire vraie. Une histoire qui se passe dans le quotidien de tous les ivoiriens avec des acteurs tels que Kouakou Aya Nathalie dite Naty Lova, Guei Eve Sandrine (actrice dans la série « Le Grin »), Kouamé Colombe, Cissé Daouda et autres.

Lire aussi : La police ivoirienne saisit une importante quantité de drogue et met la main sur 7 individus

« J’ai été inspiré par Dieu. C’est aussi la réalisation d’un rêve…Je traversais des moments difficiles et ça m’a inspiré à travers les réalités que je vivais et celles des personnes autour de moi. «  Dira t-il? Écrit et réalisé Mister Djè Bi, ce film est pour lui une contribution au développement et positionnement du cinéma ivoirien. La grande première de « Au nom de la pauvreté » sera à l’église Megvie du l’archi-bishop Guy-Vincent Kodja, le samedi 22 septembre prochain à partir de 16heures. Une première dans le monde du cinéma ivoirien.

Lire aussi : Prix jeunesse Francophonie 3535 :Jean-Michel ONNIN sacré lauréat dans la catégorie Média

Mais pour le producteur, c’est une manière pour lui de dire merci à Dieu de lui avoir permis de réalisé ce rêve à travers la production de son premier film cinématographique. Ce film ivoirien incite les ivoiriens à ne pas plonger dans la bêtise et dans la facilité au nom de la pauvreté, peu importe les difficultés auxquelles nous faisons face. Il a coûté près de 10millions de francs Cfa et a été entièrement tourné à Abidjan. Après la présentation du film à l’église, la grande avant-première suivra dans une salle de cinéma de la place, avant d’être proposé au prochain Fespaco au Burkina Faso où mise véritablement le producteur pour valoriser son œuvre.

Par A.K

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,