Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Débat/KS Bloom battu par des policiers sénégalais : au nom de quels droits l’artiste méritait-il ce sort ?

Le débat en Côte d’Ivoire vire souvent à la fébrilité, notamment sur les médias sociaux où une simple création de compte donne droit à la parole ; mais hélas, prenons-nous toujours de bien réfléchir avant nos positions ? Nous croyons humblement que NON.

Relativement à la mésenaventure du rappeur gospel KS Bloom qui a déclaré dans une vidéo avoir été battu dans un aéroport à Dakar par des policiers de l’immigration, la toile s’est enflammée, les commentaires partant en vrille.

Lire aussi : Kérozen dévoile l’identité de sa femme et annonce la date leur mariage

Il y a eu certes de nombreux commentaires de soutien à l’artiste mais nous voudrions nous attarder sur ses détracteurs dont le réflexe se trouve dans cette unique question : ‘’qu’est-ce qu’il a fait ?’’.

Certains ont même poussé le cynisme pour parler de ‘’pays des gens’’ ou alors ‘’pourquoi c’est toujours lui ?’’ Analysons un par un ces points de vues. Qu’a fait KS Bloom pour qu’il soit battu, telle est la première interrogation qui sous-tend en filigrane qu’il aurait posé un acte soit d’impolitesse ou de violence. Soit. Supposons que KS Bloom ait eu tort par ses actes. Nous voudrions savoir si le droit sénégalais est différent du droit international s’agissant de la procédure de garde à vue.

Un acte d’outrage à un policier se règle-t-il par des coups ? NON parce qu’il n’existe nulle part dans aucun texte de droit, aussi bien en Afrique qu’en Occident qu’on doive porter des coups à un client dans un aéroport parce qu’il aurait fauté.

Lire aussi : Molare : l’homme d’affaires révèle le ‘’broutage’’ de 130 millions dont il a été victime en France

Il y a par ailleurs ceux qui estiment que l’artiste, se trouvant dans un pays étranger aurait dû savoir se tenir. Ici, nous voudrions savoir si les auteurs de ce point de vue étaient des témoins de la scène auquel cas leur témoignage serait les bienvenus pour le triomphe de la vérité. Peuvent-ils sortir une séance vidéo dans laquelle le chanteur serait en train de commettre un outrage à ces policiers ? NON.

Dans un tel cas, quand on n’est pas le témoin privilégié d’un fait, à défaut d’apporter un soutien à l’artiste en détresse, le silence aurait été d’or.

Enfin, analysons le dernier point de vue, celui selon lequel ce serait toujours lui (KS Bloom) qui se retrouve toujours dans des problèmes hors de la Côte d’Ivoire.

A toutes fins utiles, ce fut le cas au Burkina Faso, au Cameroun et maintenant au Sénégal. Il est peut-être vrai qu’au niveau factuel, le chanteur s’est retrouvé au cœur de ces scandales mais alors, encore une fois, la raison est-elle liée au nombre ou au bon sens ? On peut être seul dans un conflit et triompher de ses adversaires. A la vérité, ce jeune homme nous semble tellement auréolé du Saint-Esprit de son Dieu qu’il prie que cela semble déranger certains milieux où il entre.

Lire aussi : On en sait un peu plus sur les circonstances de la mort de Julien, le fils de Love Gugu…

Cette infortune qu’a vécue KS Bloom rappelle étrangement le lynchage qu’a connu l’animatrice Yann Bahou à la suite de son accrochage avec des policiers dans un aéroport au Gabon jusqu’à ce que la chanteuse Créol qui fut l’une des personnalités à ne pas y croire se retrouve elle-même prise au piège dans le même aéroport.

Que retenir ? Simplement que tous nos point de vues ne doivent pas être alignés sur l’axe de l’émotion et certaines des réactions, venant même de certains blogueurs bien connus nous ont paru des plus ridicules et puériles sur la toile.

Diaman Emmanuel

VOUS AIMEREZ AUSSI