Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Décennie 2010-2019 : les 10 dates qui ont marqué le sport ivoirien

Une autre décennie tourne la page. De 2010 à 2019, le football ivoirien a été riche en frissons, en cris de joie, mais aussi en moments tristesse. Du football au taekwondo en passant par l’athlétisme ou le maracana, retour de façon chronologique sur les 10 dates qui ont marqué le sport ivoirien.

– 12 mai 2012

Le moment : Face au Bayern de Munich, Didier Drogba remporte la Ligue des champions de l’UEFA. Son équipe, menée au score après un but pris à la 83e minute, le buteur de Chelsea égalise dans la foulée d’un cinglant coup de tête.

Durant la séance des tirs au but, l’Ivoirien a encore transformé son tir, permettant à Chelsea d’empocher le trophée aux grandes oreilles, pour la toute première fois de son histoire.

Lire aussi : Foot / Eric Bailly : « Ma vie a basculé (…) je suis célèbre quand je retourne chez moi »

Pourquoi cette date est spéciale : Quelques mois auparavant, Didier Drogba avait perdu la finale de la CAN 2012 avec la Côte d’Ivoire. Il a manqué un penalty durant le temps réglementaire, qui plus est. Ce succès européen a alors apporté du soulagement à DD, mais aussi à de nombreux Ivoiriens qui vouent un véritable culte à la légende.

– 27 avril 2013

Le moment : A Marrakech, au Maroc, la Côte d’Ivoire (des moins de 17 ans) a remporté la Coupe d’Afrique des cadets. Les Éléphanteaux ont battu les Eaglets 5 tirs à 4 aux tirs au but, après un score nul (1-1). Très grande soirée pour le sport ivoirien.

Pourquoi cette dame est spéciale : ce succès continental a mis en avant de futurs champions dont Franck Kessié, Britto Wiliie ou encore Diallo Chester, qui ont progressé au fil des années.

– 8 août 2014

Le moment : Après 12 années de bons et loyaux services, Didier Drogba met un terme à sa carrière internationale.

Mais il part sur fond de frustration. L’homme dira en effet, que sa décision est intervenue en raison de son mécontentement envers « certains dirigeants » de la Fédération ivoirienne de football.

Parti sans trophée, Drogba a tout de même terminé meilleur buteur de l’histoire des Éléphants, avec 65 buts inscrits en 106 sélections.

Lire aussi : Samuel Eto’o sévèrement critiqué après avoir présenté la cérémonie du Ballon d’or africain, les raisons

Pourquoi cette date est spéciale : Drogba a claqué la porte en laissant derrière lui, le souvenir de son immense parcours en sélection. C’est un grand nom du football dont le brusque départ a déçu de nombreux supporteurs ivoiriens.

– 8 janvier 2015

Le moment : Yaya Touré est sacré « meilleur joueur africain » ou « ballon d’or africain » si vous préférez, pour la 4e fois de suite.

Pourquoi cette date est spéciale : le milieu de terrain de Manchester City a égalé Samuel Eto’o en s’offrant le graal à 4 reprises. Mais il s’est consolidé un autre record en devenant le premier joueur à se l’offrir, 4 fois successivement. Une entrée fracassante dans le ‘‘Hall of fame’’ (temple) du football africain.

– 8 février 2015

Le moment : Il est unique. La Côte d’Ivoire remporte enfin la Coupe d’Afrique des nations de football pour la 2e fois de son histoire, après le sacre de 1992. Les Éléphants ont battu, comme 23 ans auparavant, les Ghanéens, aux tirs au but (9-8), après un score intact (0-0).

Pourquoi cette date est spéciale : Que dire… Vaincue en 2012 par la modeste équipe de la Zambie, la Côte d’Ivoire s’est rachetée de la plus belle des façons.

Une victoire qui a vraisemblablement apporté du baume au cœur de tous les Ivoiriens qui étaient encore sous le choc de la crise post-électorale de 2011. C’est sans doute le plus beau moment de la décennie.

Lire aussi : Décès du Colonel-Major Wattao : Le monde du showbiz veut lui rendre un vibrant hommage

– 19 août 2016

Le moment : Le taekwondo ivoirien monte sur le trône. A Rio de Janeiro, au Brésil, Cheick Cissé Salah Junior, 22 ans, devient le premier athlète ivoirien à être couronné médaillé d’or à des Jeux olympiques. Il battu le Britannique Lutaloh Mohammed dans les dernières secondes de la finale, s’emparant ainsi de la première place du podium.

Pourquoi cette date est spéciale : Parce que jamais un sportif ivoirien, n’avait été médaillé d’or olympique avant lui. L’athlète Gabriel Tiacoh avait frôlé l’exploit en 1984, en terminant médaillé d’argent à l’épreuve du 400 mètres.

– 9 septembre 2016

Le moment : Canal + et la Ligue professionnelle de football (LPF) signent un accord de partenariat, la chaine cryptée devant diffuser les principaux matches du championnat de Côte d’Ivoire, pour les cinq saisons à venir.

Pourquoi cette date est spéciale : Ce partenariat a véritablement permis au championnat local d’obtenir une meilleure visibilité. Un grand coup réalisé par la Fédération ivoirienne de football (FIF).

– 21 juillet 2017

Le moment : Abidjan, capitale économique ivoirienne, accueille les prestigieux Jeux de la Francophonie, pour la première fois. 43 nations participent à cette compétition et le pays hôte remporte au total 19 médailles, dont 6 en or, 8 en or, et 5 en bronze.

Pourquoi cette datte est spéciale : Au-delà de cette moisson non-négligeable, la Côte d’Ivoire a démontré qu’elle avait la capacité d’organiser une compétition d’envergure.

De plus, les Jeux de la Francophonie 2017 ont révélé des talents, notamment le jeune sprinteur Arthur Gueu Cissé, qui enchaîne actuellement les records.

Lire aussi : Tiken Jah Fakoly » Mon combat est pour la dignité de notre pays et de l’Afrique »

– 2 mars 2018

Le moment : Murielle Ahouré est sacrée championne du monde d’athlétisme du 60 m, à Birmingham, en Angleterre. Sa performance (6s97) lui permet de terminer première devant sa compatriote Marie-Josée Ta Lou (7s05)

Pourquoi cette date est spéciale : Les deux dames ont honoré la Côte d’Ivoire qui commençait à manquer de trophées.

– 29 septembre 2018

Le moment : La sélection ivoirienne conserve son titre de championne d’Afrique de Maracana dans les catégories Seniors et super seniors, en battant le Togo.

Pourquoi cette date est spéciale : En conservant son trophée, la Côte d’Ivoire démontré qu’elle dispose de grands talents et qu’elle possède des ressources pour faire professionnaliser ce sport.

Depuis lors, des réflexions sont en cours pour tenter de développer cette discipline qui se joue dans tous les quartiers du pays. Ceci n’est pas fortuit, car professionnaliser le maracana en Côte d’Ivoire serait source d’emplois et d’épanouissement.

Par Joe Midelli

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,