Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Décès de l’honorable Williams Attéby-Qui était l’homme ?

Rappelé à l’affection des siens ce jeudi 25 juin 2020 au CHU de Treichville, l’ex député Williams Attéby a été un acteur remarqué de la scène politique Ivoirienne.
Harangueur hors pair, orateur de talent, critique fougueux, le jeune député a conquis les Ivoiriens à la faveur des sessions et débats parlementaires télévisés. Autant de qualités qui justifiaient dans sa jeunesse, l’admiration et l’estime que lui vouaient ses proches depuis les années de syndicalisme estudiantin.

Lire aussi : Deuil: La petite perle de la mode ivoirienne, Lara Brou ne défilera plus…

En 1992, il se signale déjà suite aux événements de la cité universitaire de Yopougon, de l’arrestation du leader Martial Ahipeaud et de l’interdiction d’activité de la FESCI. Bravant la mesure, le jeune étudiant, à ses risques et périls, se rend à Port Boüet 3 pour galvaniser les membres tétanisés par la crainte.
Il marquera également un grand coup lors d’intenses négociations pour exiger l’organisation d’une cession en faveur d’étudiants qui n’avaient pas composé du fait de la crise universitaire.
L’étudiant en 3ème année de droit n’avait pas obtenu gain de cause mais le recteur feu Semi Bi Zan subjugué par son impétuosité s’était exclamé : « jeune homme, ta voie est toute tracée, c’est le barreau ».

Lire aussi : Crise COVID 19-OMS : » le seuil des 10 millions de cas devrait être atteint la semaine prochaine »

Atteby Dabieuh Edmond Williams épousera en effet une carrière juridique et plus tard la politique. Au P.I.T sa première formation politique, il prend très vite ses marques et incarne à côté de l’honorable Kablan Appiah, le symbole de la jeunesse et du dynamisme de la formation politique chère au Pr Francis Wodié. Elu député de la commune de Yopougon (2001-2011), ses interventions à l’assemblée nationale sont un vrai régal. Incisif et bon contradicteur, le voisin de Simone Gbagbo dans l’hémicycle séduit. La complicité du tandem et la promiscuité de leurs idées et leurs engagements éblouissent les observateurs. Sans grande surprise, l’honorable Attéby posera ses valises plus tard au Front Populaire Ivoirien. Pour marquer dira-t-il sa désapprobation face aux accords de Linas-Marcoussis, « défendre la légalité et les institutions républicaines ». Un engagement qu’il portera à bout de bras dans les récurrentes crises qui affectent par la suite le pouvoir de Laurent Gbagbo.
En 2011 à la chute de ce dernier, il se réfugie au Togo et ne retrouvera la Côte d’Ivoire qu’en 2014, au terme d’un exil de 03 longues années.

Lire aussi : Foot : Après l’Allemagne, voici le pays où Salomon Kalou veut jouer !

Le Secrétaire national chargé des fédérations du Banco qui s’est entre temps éloigné de l’ex première dame, refait surface avec Affi N’guessan. Dès lors son nouveau combat sera d’œuvrer pour la survie du FPI et la réconciliation au sein de cette formation politique. Candidat malheureux aux dernières municipales de Yopougon, le désormais Sécretaire national chargé des affaires juridiques a assuré la présidence du comité d’organisation de la « fête de la liberté » du 12 mai 2018. Devenu plus discret sur la scène politique, il demeurera néanmoins un observateur averti de l’actualité politique du pays.
La Côte d’Ivoire perd ce 25 juin, un combattant de la démocratie et un fervent défenseur du droit des peuples à l’émancipation.

Abidjanshow.com/la rédaction

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,