Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Décoration d’artistes : Tina Glamour revendique la sienne et plaide pour une artiste

Ces deux derniers mois, l’Etat de côte d’Ivoire, par la voix de sa ministre de la Culture, a procédé à des décorations dans le rang des artistes et des acteurs du show-biz ivoiriens. Si on peut se réjouir de cette marque de reconnaissance à titre anthume de ces icones de l’art dans notre pays, d’autres voix ne peuvent pas dire autant.
Tina Glamour n’est pas contente ; non de la décoration de ses homologues artistes mais de l’oubli dont elle semble être l’objet. Dans une tribune publiée sur la toile et adressée à la ministre de la culture Arlette Badou, elle a revendiqué une décoration qu’elle a d’ailleurs justifiée :

Lire aussi : People : Simon Mario adresse la même lettre d’amour à Olivia Yacé et Konnie Touré et se fait lyncher sur la toile

‘’… C’est bien de décorer. Mais je pense qu’il faut tenir compte de la hiérarchie. Je compte à mon actif plusieurs années de présence sur la scène. J’ai, moi aussi apporté, ma pierre à l’édifice pour l’évolution de l’art en Côte d’Ivoire. En plus de la chanson, je suis aussi actrice. J’ai tourné dans des films réalisés par de grands réalisateurs comme Feu Henry Duparc. En matière scénique, j’ai décomplexé les chanteuses ivoiriennes. Le glamour, le sexy show dans la chanson ça vient de moi. Ce n’était pas que Tshala Muana la Congolaise qui roulait ses reins ici en Côte d’Ivoire. Oui, j’ai secoué les reins pendant des années ici. J’ai fait de grands écarts sur de grandes scènes dont le stade Félix Houphouët-Boigny. Je suis toujours d’actualité. J’ai sorti “Qui va m’aimer” en 2019, et récemment ‘’Daishi Heroes’’. Madame la ministre, avec tous ces efforts scéniques, je mérite aussi d’être décorée”.

Lire aussi : People/Mme David Eto’o met en garde : ‘’… Personne ne touche à mon mari ! C’est mon territoire’’

Comme on le dit à Abidjan, la Djadja a parlé très fort mais seulement pour elle uniquement. Tina Glamour sait aussi faire preuve d’altruisme, notamment en ce qui concerne sa collègue Antoinette Allany. Elle a donc formulé un plaidoyer pour la mère du zoura mporio, Kedjevara :
‘’… Allany a aussi fait des tubes. Avec elle, l’on n’avait rien à envier aux Congolaises. Ma sœur Antoinette Allany mérite aussi d’être décorée. Nous sommes les Madonna de la Côte d’Ivoire. On peut nous oublier avec tous ces déhanchements? Après avoir secoué nos reins ? Madame le ministre, nous méritons d’être aussi décorées dans l’ordre du Mérite culturel. Madame la ministre, on vous dit aussi très généreuse et soucieuse du bien-être des artistes. J’attends donc mon pecto pour le décès de ma fille. Madame le ministre je vous remercie !’’

Lire aussi : Radio Côte d’Ivoire : Diabo Steck est parti…

On peut reprocher à Tina Glamour certaines sorties souvent démesurées mais pour le sujet qu’elle vient d’aborder et au regard de certains jeunes acteurs culturels qui ont bénéficié de la reconnaissance de l’Etat, elle mérite bien, tout comme Antoinette Allany qui a galvanisé les scènes ivoiriennes dans les années 90, d’être décorée.

Diaman Emmanuel

VOUS AIMEREZ AUSSI