Les démocrates échouent à renverser la vapeur dans l’Etat de Géorgie

Les républicains ont conservé le siège de représentant en Géorgie : Karen Handel l’a emporté avec 52,6% sur son adversaire Jon Ossoff. Une victoire beaucoup plus importante qu’elle n’en a l’air. Cette élection est la plus chère de l’histoire des Etats-Unis, et les donateurs démocrates ont englouti une fortune pour tenter d’inverser la spirale de l’échec depuis la présidentielle de novembre, sans succès.

Avec notre correspondante à WashingtonAnne-Marie Capomaccio

media

La républicaine Karen Handel célèbre sa victoire sur le démocrate Jon Ossoff, le 20 juin 2017 à Atlanta.

Les démocrates n’ont pas inversé la tendance. Ils ont perdu en Géorgie la quatrième élection partielle depuis la prestation de serment de Donald Trump.

Pour les conservateurs, c’est une victoire logique. La circonscription en question vote républicain depuis 1977… Ce qui fut différent cette fois, est l’effort qu’ils ont dû consentir pour garder ce siège. Une victoire avec une petite avance, alors que jusque-là, le candidat était élu sans effort, avec une marge de plus de 20 %. Cela signifie que certains électeurs républicains ont changé de camp.

Les démocrates échouent de peu

C’est une très maigre consolation pour les démocrates. Ils échouent de peu, mais c’est une défaite malgré tout. Personne ne se souviendra que dans une circonscription acquise aux républicains, un candidat de 30 ans a fait trembler les conservateurs jusqu’à Washington.

D’autant que 25 millions de dollars ont été dépensés dans chaque camp. Une donnée qui va démoraliser les éventuels candidats démocrates, ceux qui n’auront pas ces moyens à leur disposition. Le parti d’Hillary Clinton n’a toujours pas trouvé la recette pour contrer la vague républicaine qui a porté Donald Trump à la Maison Blanche.

Rfi.fr