Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Désordres lors des Concerts à Abidjan : Juste Crépin tire à boulets rouges sur les organisateurs

L’influenceur ivoirien Juste Crépin Gondo en a marre des terribles désordres qu’on observe régulièrement aux concerts des artistes ivoiriens. Un monde fou qui défile sur le podium, des improvisations qui n’intéressent pas les spectateurs, des spectacles dans le spectacle, des photographes qui envahissent la salle par centaines, bref, presque comme dans un marché à Bagdad et cela, il fallait le dénoncer.

Si on a pu penser que ces désordres étaient observables uniquement au palais de la culture, c’était une erreur selon juste Crépin car même au Sofitel Hôtel Ivoire, c’est blanc bonnet bonnet blanc. Le meilleur influenceur 2022 a produit une vidéo pour se prononcer sur la question :

Lire aussi : Tina Glamour : « Arafat a été victime de… »

‘’…nous s’est dit on ne veut plus aller là-bas pour éviter le désordre, pour éviter surtout que la pluie et le soleil ne nous tapent, on va attendre et aller à l’hôtel ivoire parce que là-bas c’est un cadre élitiste, un cadre VIP, d’ailleurs les coûts des tickets vont avec et là-bas on va vivre un bon instant, sauf que c’est mal les connaitre…

le même comportement du palais de la culture a été transposé au niveau de l’hôtel ivoire, tu imagines les gens payer des tickets 150.000, 200.000 mais le désordre qui est là-bas, tu rentres dans l’endroit, ça sent la sueur, on ne sent même plus la climatisation, voici le monde, tu arrives, la moitié de la salle est arrêtée…’’.

Ce désordre ne tient même pas compte des titres des porteurs des tickets VIP qui, la mort dans l’âme doivent faire ménage avec tout le monde et quelquefois avec des gens installés aux premières loges alors qu’ils n’en ont pas le droit. La liste des récriminations est longue et pour Juste Crépin, en dehors des artistes, les organisateurs sont responsables au premier chef dont le timing laisse souvent à désirer.

Lire aussi : Sénégal : Kounkandé, le mystique qui voulut couper la mer en deux mit aux arrêts pour escroquerie

Des artistes en herbe qui passent plus de temps que l’artiste principal, avouons qu’il y a véritablement de l’amateurisme dans le milieu. Ce n’est pas parce qu’un mécène a payé une salle pour soutenir un artiste qu’il a le droit de s’inviter avec un cortège entier de ses propres invités au point de mettre mal à l’aise les spectateurs VIP.

Le professionnalisme a un coût en termes de sacrifices et si nous voulons qu’en Côte d’Ivoire nos artistes soient respectés, il y va du recadrage de beaucoup de choses. Lorsqu’on débourse 20.000 fcfa en ces temps de vie chère, ce n’est pas supporter les ballets de bouffons et autres petits de quartiers dans les rangées où sont assises des personnes respectables.

Diaman Emmanuel

VOUS AIMEREZ AUSSI