Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Desy Boyeux (transgenre ivoirien) : « Je suis née dans un corps que je ne supportais pas. Je survivais »

Transgenre assumé, l’un des premiers du genre en Côte d’Ivoire, Desy Boyeux défraie la chronique mais charme dans le même temps par son originalité. Pour cet homme devenu une belle jeune femme, cette transformation physique mais avant tout psychologique n’a pas été sans conséquence.

Lire aussi : Jessica Bamba et C’ Midi : C’est fini !

Dans l’émission culte de canal + Elles dénommée « le choeur des femmes », Desy Boyeux évoque les difficultés auxquelles elle a dû faire face dans son processus de transgenre assumé :

« Je suis née dans un corps que je ne supportais pas. Je survivais. Je vivais pour les gens jusqu’au jour où je me suis dit qu’il fallait que les gens acceptent mon identité, qui je suis réellement. ».

Puis de relater : « Dans mon enfance, j’avais des traits très féminins. Je portais des vêtements de mes cousines et tantes jusqu’au jour où mon oncle (chez qui je vivais) m’a éjecté de la maison car il ne supportait pas que les gens m’indexent.

Lire aussi : Brigitte Bleu :  » Mon mari et moi n’avons pas couché ensemble avant le mariage « 

J’étais différent. Arrivé à un moment je me suis dit que les gens ne m’acceptent pas pour qui je suis mais moi je les accepte parce qu’ils sont qui ils sont. J’ai été chassé du travail à 18 ans (dans le domaine de la coiffure). Ma patronne de l’époque m’a dit qu’elle ne voulait pas que j’attire le mauvais œil sur le salon. ». Pour autant, miss Boyeux ne s’est pas laissée démonter et tente tant bien que mal de se faire une place dans une société où le phénomène transgenre reste encore un sujet très tabou.

Carole G

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires