Dette grecque: le ministre allemand des Finances affiche son optimisme

La Grèce semble maintenant s’acheminer vers une décision positive concernant la nouvelle tranche d’aide financière accordée par ses créanciers, l’Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI). Même le ministre allemand des Finances Wolfgang Schauble, habituellement sévère envers Athènes, adoucit le ton, ce dimanche 30 avril.

media
Wolfgang Schaüble, le ministre allemand des Finances, le 23 mars 2016.

Le ministre allemand des Finances met en avant, ce qui n’est pas coutume, la bonne volonté du gouvernement grec dans l’adoption des mesures d’austérité exigées par ses créanciers.

Il considère que la réunion des ministres des Finances de la zone euro le 22 mai prochain pourrait bien permettre le déblocage des fonds attendus par Athènes depuis des mois.

Une prévision plutôt optimiste confortée par le Premier ministre grec Alexis Tsipras qui affirme que son gouvernement va bien atteindre les objectifs fixés et faire approuver un nouveau train de réformes avant la réunion de l’Eurogroupe.

Quant au président de l’Eurogroupe lui-même, le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem, il s’est engagé personnellement devant le Parlement européen à parvenir à un accord avec la Grèce au mois de mai.

Reste encore le problème de la dette grecque, jugée insoutenable par le FMI, et dont l’allégement par les Européens est une condition posée par le FMI à sa participation au plan d’aide financière de 86 milliards d’euros décidé en 2015.

Rfi.fr