Donald Trump en difficulté avant le deuxième débat avec Hillary Clinton

À quelques heures du second débat qui doit l’opposer à Hillary Clinton, Donald Trump voit ses soutiens faire défection un à un, depuis la révélation de propos machistes que le candidat républicain a tenus en 2005.

C’est en très mauvaise posture que le candidat républicain à la Maison blanche, Donald Trump, aborde, dimanche 9 octobre, le débat télévisé contre sa rivale démocrate Hillary Clinton. Diffusé en direct sur les grandes chaînes des États-Unis depuis l’université Washington de St. Louis (Missouri)*, le deuxième face-à-face entre le milliardaire et l’ancienne secrétaire d’État s’annonce crucial pour lui.

Là où Hillary Clinton tentera de convaincre davantage de sa stature présidentielle, Donald Trump pourrait en être réduit à faire de la gestion de crise. La faute à la révélation, vendredi, de propos machistes que le magnat de l’immobilier a tenus en 2005. Des déclarations tellement machistes et vulgaires qu’ils ont déclenché une tempête. Résultat, le candidat a vu fondre ses soutiens ces dernières 48 heures, y compris parmi les ténors républicains.

« C’est le scandale de trop pour Trump »

McCain, Romney, Schwarzenegger…
Parmi eux figurent John McCain et Mitt Romney, deux anciens candidats à la Maison Blanche, Arnold Schwarzenegger, ex-gouverneur de Californie, ou encore l’ancienne secrétaire d’État Condoleezza Rice. Le président républicain de la Chambre des représentants Paul Ryan s’est, lui, dit « écœuré » par ces propos.

Même son colistier, Mike Pence, a pris ses distances avec les propos tenus. « Je ne peux pas défendre » les déclarations du candidat investi par le parti, a-t-il affirmé en saluant toutefois le fait que le candidat ait présenté des excuses. Melania Trump, l’épouse du milliardaire, a elle demandé aux Américains d’excuser son mari pour ses propos qui, selon elle, ne représentent pas qui est réellement Donald Trump.