Donald Trump Jr, le fils du président américain devenu son boulet

Il est au cœur du scandale qui entache les premiers mois de la présidence de Donald Trump. Le fils aîné du milliardaire a rencontré une avocate russe pendant la campagne présidentielle pour obtenir des informations compromettantes sur la candidate démocrate, Hillary Clinton. Il dirige aujourd’hui la «Trump Organization» avec son frère, et reste conseiller de son père malgré les critiques de conflit d’intérêts.

 media
A droite derrière la première dame lors de la prestation de serment du 45e président des Etats-Unis, Donald Trump Jr.
Washington, le 20 janvier 2017.

Ses amis l’appellent « Donnie ». On disait de lui qu’il était le meilleur avocat de Donald Trump. Il devient aujourd’hui son boulet.

Un conservateur américain

De son père, Donald Trump Jr n’a pas hérité que le nom. Bagarreur, toujours prêt à défendre sa famille, il partage avec le président américain cette faculté de tweeter aussi vite que son ombre.

Mais Junior sait aussi se distinguer. Si son père est toujours resté un ovni politique, valsant d’un bout à l’autre de l’échiquier, le fils a toujours revendiqué son conservatisme. 

Passionné d’armes à feu, membre de la NRA, il est aussi un grand chasseur. En témoigne cette photo dans la savane africaine où il trône fièrement sur un cadavre d’éléphant, la queue de l’animal brandi comme un trophée.

Junior tire sur tout ce qui bouge

La relation père-fils n’a pas toujours été au beau fixe. Au moment du divorce de ses parents, à 12 ans, Donald Jr ne parle plus à son père pendant un an.

Mais l’aîné se range finalement dans le rang : il obtient le même diplôme que son père, qui fait de lui son digne héritier même s’il a échoué à monter sa propre entreprise.

Donald Trump Jr tire volontiers sur tout ce qui bouge, surtout quand cela touche à son père. Mais c’est désormais à son tour d’être dans le viseur de la justice et d’une partie de la presse.

Rfi.fr