Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Dossier : Ces artistes Ivoiriens qui ont eu recours aux SOS pour essayer de sauver leur vie

Nombreux sont ces artistes qui nous ont égayé, et qui nous ont fait vivre des moments inoubliables de par leurs prestations scéniques musicales comme cinématographiques. Mais, hélas, ces artistes qui ont connu la gloire ont également connu des lendemains tristes et sombres, .se retrouvant quémandeurs d’aide et soutien pour survivre et se payer leurs frais de soins médicaux.

Lire aussi : FAITS DIVERS/ La gendarmerie nationale en deuil

Vieux Kokorê : Il a été découvert sur le podium de ‘’Dimanche passion’’, l’mission télévisée de divertissement animée à l’époque sur la RTI par Barthélémy Inabo Zouzoua. Vieux Kokorê nous a éblouis par ses prestations et nous a fait rire jusqu’aux larmes.
Mais hélas vieux Kokorê s’en est allé. Il souffrait d’un terrible mal difficile à décrire. Pour le peu que nous pouvons dire, ses selles passaient par son urètre. Et il avait recours à des opérations extrêmement coûteuses. Comme quelques-uns de ses prédécesseurs, l’homme a eu recours à l’aide de personnes de bonnes volontés.

Marie-Laure : cette artiste avait un talent inné et spontané. Ses prestations étaient tellement naturelles qu’elle excellait dans tous les rôles qui lui étaient attribués. Marie-Laure s’est retrouvée souffrante, amaigrie, brisée par la maladie et méconnaissable, elle a eu recours au soutien du ministère de la Culture et de la francophonie après un SOS lancé. Elle fut transférée d’urgence à l’hôpital où elle reçut des soins mais cela n’avait pas suffi pour l’arracher des mains de la Faucheuse. Eh oui, Marie-Laure s’en est allée.

Lire aussi : FAITS DIVERS : Un violeur d’enfants intercepté par la famille de sa victime (vidéo)

Abobolais : ce jeune chorégraphe, artiste chanteur dans le Coupé-décalé a été victime d’un très grave accident qui lui a fait passer des nuits à l’hôpital pour des soins.
Par manque de moyens, ses parents (notamment son frère ainé) furent obligé de le retirer de l’hôpital. Plusieurs appels à l’aide ont été lancés pour aider cet artiste qui a su donner de la joie au peuple ivoirien voire même au-delà de nos terres. Malgré l’aide apportée par la famille du Coupé-décalé et de ses fans, Abobolais s’en est allé.
Pour rappel, ce jeune homme a débuté comme danseur avec le groupe zouglou formé par Yodé et Siro.

Athiahi : de son vrai Nom Brigitte Athiahi, Dans le téléfilm « ma famille » elle jouait le rôle de l’épouse du village de Bohiri Michel celle qui était le choix de sa mère. Après ce film à succès, elle connut un vrai calvaire. Elle souffrait d’un cancer du sein. Ce qui l’a affaiblie et rendue méconnaissable. Toujours à travers une vidéo, elle a fait appel à l’aide de bonne volonté pour lui permettre de suivre sa chimiothérapie.
Mais la maladie a pris le dessus et la grande Faucheuse est venue la ravir, l’emportant loin des siens.

Lire aussi : Hommage à Abobolais Dj

Guei Vêh : victime d’un AVC, cet artiste humoriste, s’en est trouvé alité. La pire de toutes, il vivrait dans un bidonville du pays avec pour ggîte un « entrer-coucher » avec comme couchette un matelas affaissé à même le sol. Tout ceci a été découvert lors d’une vidéo dans laquelle il lançait un SOS pour réunir des fonds pour la suite de son traitement. Pour l’instant il a un côté paralysé et attend toujours de l’aide pour ses séances de rééducation.

Guei Thérèse : qu’on appellera ‘’la miraculeuse’’ car de tous ces artistes qui ont eu recours aux SOS, elle a pu obtenir de l’aide à temps et sortir de sa maladie. Après une opération des suites d’une colopathie, la comédienne a subi des complications qui l’ont terrassée pendant deux années, et par le biais d’une vidéo, elle a pu obtenir de l’aide de ses fans d’ici et de la diaspora. Maintenant Gbazé se porte mieux et fait son petit bonhomme de chemin.

Lire aussi : Guehi Vêh honoré aux « Awards du Rire »

Au final, l’on se pose une question : Que se passe-t-il ? Pourquoi ces artistes ivoiriens devraient-ils finir leur vie de la sorte ? Pourquoi se retrouvent-ils pour la plupart à vivre une vie de misère ? Serait-ce le train de vie qu’ils menaient qui leur a conduit à de telles bassesses ? Ou seraient-ils mal payés ? Toutes ces questions trottinent dans nos esprits pour essayer de comprendre pourquoi ces artistes restent dans un état de précarité absolue après tous ces honneurs qu’ils ont eu dans le passé.

Dylaurette YOUKOU

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,