Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

DOSSIER / Décennie 2010-2019 : matches, sacre, controverses… ce qu’il faut retenir de l’équipe de Côte d’Ivoire sur les 10 dernières années

2010-2019. Une décennie vient de s’écouler. Nouvelle ère oblige, l’on s’attèle à retracer le parcours de l’équipe de Côte d’Ivoire de football, sur les 10 dernières années. Entre joie, peine et controverses, voici le bilan complet des Éléphants sur la dernière décennie.

LE RESUME DE LA DECENNIE

L’année 2010 a débuté avec un grain de nouveauté. La Côte d’Ivoire a disputé la Coupe du monde pour la première fois de l’histoire. Une campagne au cours de laquelle les Éléphants ont réalisé l’exploit d’accrocher les Portugais de Cristiano Ronaldo (0-0), avant de terminer 3es de leur groupe (défaite contre le Brésil et victoire contre la Corée du nord). La Selefanto n’a pas démérité et a confirmé son ascendance.

Lire aussi : Portrait / In Memoriam Wattao « Saha Bélé Bélé » : Parcours d’un pion emblématique de l’armée ivoirienne… disparu trop tôt

Un an plus tard, la Fédération ivoirienne de football (FIF) a connu un nouveau président, en la personne de Sidy Diallo, élu en remplacement de Jacques Anoma. Avec ce dernier, la Côte d’Ivoire réalise une campagne de CAN 2012 presque parfaite.

Presque, parce que la sélection ivoirienne a atteint la finale de la compétition sans encaisser le moindre but. Mais alors qu’un second titre (après 1992) lui tendait les bras, la Selefanto a gâché la fête en s’inclinant aux tirs au but face à la Zambie. Totale désillusion.

Plus tard, la FIFA annonce que la CAN 2014 se jouera finalement en 2013. Une nouvelle décision adoptée par l’instance, pour faire cesser le déroulement de la compétition africaine, la même année que la coupe du monde. Ainsi, les Ivoiriens, finalistes malheureux de l’expédition de 2012, espèrent se racheter. Mais la Côte d’Ivoire n’y arrive pas. Et chute en quarts devant le Nigeria.

Finalement, la consécration arrivera en 2015. Après une Coupe du monde 2014 ponctuée par une 3e place (une victoire contre le Japon et deux défaites face à la Colombie et à la Grèce), les Éléphants sont enfin sacrés champions d’Afrique pour la seconde fois.

Lire aussi : Italie : Il s’offre une tasse personnalisée à l’effigie de Gervinho et crée le buzz…

Les hommes de Hervé Renard, à l’époque, ont triomphé devant les ‘‘Black Stars’’ du Ghana aux tirs au but, exactement comme en 1992. La désillusion vécue trois ans plus tôt, s’est transformée en une joie indescriptible.

La Côte d’Ivoire était enfin championne d’Afrique, après 23 ans d’attente. Cependant, les résultats ont été moins bons dans la deuxième partie de la décennie.

En 2017, la Selefanto enregistre une piètre performance à la CAN. Elle finit avant-dernière de son groupe, avec deux petits points au compteur (2 nuls, une défaite).

Lire aussi : Awards de la CAF : Samuel Eto’o attaqué pour ne pas avoir voté pour Sadio Mané

Puis après, le Côte d’Ivoire, déjà mal en point, poursuit sa dégringolade en échouant à se qualifier pour la Coupe du monde 2018. La sélection a quelque peu relevé la tête à la CAN 2019, où elle a été sortie en quarts de finale, battue par l’Algérie future championne de l’épreuve, aux tirs au but.

Au sortir de la CAN 2019, la sélection ivoirienne a aussitôt débuté sa campagne de qualification pour la CAN 2021par une courte victoire contre le Niger. Mais c’est sur une défaite inattendue face à l’Ethiopie que le vainqueur de la CAN 2015 a achevé la décennie.

LES CHIFFRES

77 matches
43 victoires
18 nuls
16 défaites
132 buts marqués
65 buts encaissés

LES SÉLECTIONNEURS

Sven Goran Erikson (2010)
François Zahoui (2010-2012)
François Lamouchi (2012-2014)
Hervé Renard (2014-2015)
Michel Dussuyer (2015-2017)
Marc Wilmots (2017)
Kamara Ibrahim (depuis juillet 2018)

LE ONZE-TYPE

Barry Copa
Serge Aurier, Kolo Touré, Siaka Tiéné, Wilfried Kanon
Yaya Touré, Didier Zokora, Serey Dié
Gervinho, Didier Drogba, Salomon Kalou

LE CLASSEMENT FIFA

De 2011 à 2014, les Éléphants se sont maintenus à la première place africaine du classement FIFA. Après avoir perdu la tête en 2014, la Selefanto a repris le trône en 2015, suite à son second sacre continental. Mais depuis 2016, la nation ne fait que trébucher.

Elle a terminé 11e nation africaine en 2017 et en 2018, avant de sombrer au 12e rang en 2019. Le meilleur classement est à la 14e place, devant même la France, obtenue en juin 2011. Le pire classement est la 71e place acquise en février 2018.

CRITIQUES ET CONTROVERSES

– Plusieurs cadres de la sélection dont Didier Drogba, Emmanuel Eboué, Yaya Touré ou le sélectionneur Hervé Renard ont claqué la porte à la grande déception du public ivoirien. La Fédération ivoirienne de football (FIF) a été accusée d’être à la base de ces départs douloureux.

– En 2015, le sacre des Eléphants est entaché par un scandale retentissant. La somme de 700 millions CFA devant servir à payer les primes des joueurs et membres de l’encadrement technique, ont été détournés à d’autres fins. On ignore encore les coupables de cette affaire. Plus tard, le ministre des sports, Alain Lobognon, a été démis de ses fonctions par le Président Alassane Ouattara.

Lire aussi : Une voiture bientôt offerte au meilleur humoriste de Côte d’Ivoire…

– En 2017, Ousmane Viera Diarassouba est écarté du groupe, prévu pour participer à la CAN, et remplacé par Nicolas Pépé. Le sélectionneur Michel Dussyer était accusé d’avoir volontairement éjecté le joueur, pour faire place à Pépé, à la demande de certains dirigeants de la FIF. La même année, Gervinho a été écarté, à son tour, de la sélection ivoirienne, pour des raisons que l’on ignore encore. Il se dit que l’ailier était puni pour son soutien à Didier Drogba, qui avait critiqué ouvertement la FIF, tout en décriant sa gestion. Son club, le FC Angelic de Man, serait également membre du GX, mouvement des clubs qui réclament le départ de Sidy Diallo.

– En novembre 2017, après la non-qualification des Eléphants pour la Coupe du monde 2018, un collectif de présidents de clubs, le GX, se sont associés pour réclamer la démission du président de la FIF, Sidy Diallo, qui serait, selon lui, responsable de la déchéance du football ivoirien.

Lire aussi : Éléphants : Salomon Kalou révèle son plus grand regret en sélection

NOTRE AVIS

L’équipe de Côte d’Ivoire a brillé de 2010 à 2015, remportant notamment un titre de championne d’Afrique. Mais la seconde partie de la décennie (2015-2010) a été moins reluisante. Sidy Diallo, même s’il a offert une coupe à son pays, continue d’être critiqué par plusieurs observateurs, qui dénoncent des agissements douteux. En témoignent les polémiques et controverses citées plus haut.

Une baisse de régime a été fortement constatée à partir de 2015, et les résultats sportifs ont été moins bons. Force est de constater que les membres de la génération dite dorée (Drogba, Yaya, Kalou, Kolo etc…) ont laissé un grand vide que la jeune génération peine à combler. La Côte d’Ivoire a besoin de miser sur la formation des jeunes joueurs, afin de former de former des talents, capables de briller durant les années à venir, comme les membres de la génération dorée, dont la plupart étaient issus de l’Académie Mimosifcom.

Par Joe Midelli

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,