Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Dossier : En plus de Akon, voici trois stars qui se sont fait voler lors de leurs concerts

Akon a connu, on s’en souvient, une mauvaise passe lors de son concert au stade Robert Champroux (Abidjan) en se faisant retirer ses chaussures à ses pieds par des fans euphoriques pendant qu’il effectuait un bain de foule.
Tout comme la star du rap américain d’origine sénégalaise, ces trois stars ont, elles aussi, connu ce calvaire en diverses circonstances. Il s’est agit de :

Lire aussi : People : Akon prend une 5e épouse

50 Cent : c‘était lors de son concert au stade national de la Citadela à Luanda, la capitale de l’Angola. Concert organisé par la maison de production « Casa blanca » à l’occasion du festival international de la paix. Le grand rappeur 50 Cent s’est fait arracher sa chaîne en or du cou par un individu qui a fait irruption sur la scène où se produisait la star.
Mais, selon une source angolaise, le voleur s’est fait arrêter par la police 4 jours plus tard suite à une enquête qui a promptement abouti. Sauf que l’objet volé est resté introuvable, le voleur affirmant avoir perdu la chaîne en or quelques heures seulement après l’assaut.

Lire aussi : Fally Ipupa giflé : ce qui s’est réellement passé (vidéo)

Slim Jimmy : Alors en pleine prestation au Zénith à Paris le 4 juillet 2017 en compagnie de son frère Gucci Mane, Slim Jimmy connu plus sur le nom de Aaquil Brown, membre du groupe de rap « Rae Sremmurd », s’est fait choper son collier d’une très grande valeur. Comment cela a-t-il pu arriver ? Eh bien, c’est dans l’euphorie d’un bain de foule (que les stars affectionnent bien) que Aaquil Brown s’est fait prendre son beau bijou. Aaquil ne lâchera pas l’affaire. Il ira porter plainte, plainte qui d’ailleurs lui a coûté la bagatelle de 95000€. Ce n’était donc pas une mince affaire.

Lire aussi : Coupé-Décalé : DJ Lewis raconte une anecdote sur Arafat et BB Sans Os

Arafat Dj : la date du 21 décembre 2017 est certainement une date que n’oubliera pas de sitôt le Beerus sama. C’était au stade de l’Université Félix Houphouet-Boigny pendant un concert géant organisé sur plusieurs jours par une maison de téléphonie mobile.

Ce spectacle était retransmis en direct sur les réseaux sociaux par l’artiste lui-même : il voulait ainsi faire partager ces moments à ses fans qui n’ont pas pu effectuer le déplacement, et surtout montrer sa capacité de mobilisation. Soudain, en pleine prestation, la star du Coupé-décalé de pousser un cri : « Ils ont pris mon téléphone alors que je suis en direct !». Mais fort heureusement pour la star tout à été rapidement mis en œuvre pour récupérer ledit objet avant même la fin du spectacle.
Une fête qui s’est d’ailleurs très bien terminée. Ces faits parmi tant d’autres constituent-ils une façon pour les fans de garder un souvenir de leurs idoles ou est-ce des délits favorisés par l’euphorie de l’ambiance donné par leurs stars ?

Lire aussi : Fally Ipupa giflé : ce qui s’est réellement passé (vidéo)

Et pourtant, Akon, victime, a affirmé que c’était l’un des meilleurs moments pour lui sur scène en Afrique. Et à la question de savoir pourquoi il a stoppé illico le concert ce jour-là, il a juste répondu que c’était pour des problèmes de sécurité, que la foule était trop excitée et qu’il pouvait y avoir des blessés.
Quoi qu’il en soit, en dehors des vedettes qui ont pu retrouver leurs objets volés, toutes les autres victimes de vols garderont de ces concerts un souvenir amer.

Dylaurette YOUKOU

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,