Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Dossier: Grosses campagnes publicitaires dans les médias : Après les tradi-praticiens, l’invasion des hommes de Dieu

Après les traditions praticiens (guérisseurs traditionnels) qui avaient investis journaux papier, radios, télé et autres pour la publicité de leurs activités, ce sont aujourd’hui les hommes de Dieu qui semblent avoir pris le relais. Ils se bousculent sur tous les espaces pour leur publicité.

La propagande des Tradi-praticiens

Il y a plus d’une dizaine d’années, les médias étaient pratiquement pris d’assaut par plusieurs individus se targuant de pouvoir guérir tous les maux dont souffrent les hommes. A cet effet, ces derniers, dans le but de gagner plusieurs patients, se lançaient dans des campagnes de communication démesurée à travers plusieurs médias. Les radios de proximité dans le temps étaient prises d’assaut par ces derniers et même emprisonnées par certains.

Lire aussi : Dossier : 5 actions positives menées par DJ Arafat

A la télé, lors des tranches de « Midi-première », les tradi-praticiens et guérisseurs affirmant pouvoir traiter tous maux et problèmes dont souffrent les hommes, défilaient sur les antennes de notre média. Un gros business est donc né et chacun usait de sa stratégie de communication pour avoir le maximum de clients et patients. Dans toutes les communes d’Abidjan et dans des villes de l’intérieur, ces hommes s’installaient et décentralisaient leurs business.
Ce qui a par la suite, entaché la crédibilité des bons parmi ces derniers. L’ivraie étouffant toujours le bon grain. Car certains individus en quête de gain facile, se sont jetés dans ce domaine comme des charlatans pour escroquer la population en quête de santé et de bien-être. Face à cette communication de dupes sur des médias sérieux, les autorités ont dû prendre des sanctions pour interdire cela. Malheureusement aujourd’hui, malgré ces précautions, ces individus mal intentionnés parmi les tradi-praticiens continuent de sévir à travers les réseaux sociaux.

Lire aussi : Dossier : voici quelques concepts du coupé-décalé qui ont cartonné (vidéo)

L’arrivée des hommes de Dieu

Après l’interdiction faite à ces praticiens, voyants, devins, mages, charlatans, diseurs de bonne aventures et autres prétendus spécialistes de l’invisible et de l’indicible de communiquer dans certains médias, le volet spirituel a pris le relais. L’homme face aux difficultés de plus en plus nombreuses de la vie, se tourne naturellement vers Dieu. Car dans cette quête de solutions à nos problèmes, la religion se pose comme une solution inégalable. N’est-il pas écrit dans la Bible, pour ne citer qu’elle, « Venez à moi vous qui êtes fatigués et chargés, je vous donnerai du repos » ? Ainsi, de nombreuses personnes se tournent désormais, de bon droit et en toute bonne foi, vers Dieu comme solution à leurs souffrances.

Lire aussi : Dossier : Ces footballeurs ivoiriens et leurs voitures hors de prix

Conséquence : ce milieu va connaître à son tour un bouleversement avec l’arrivée de brebis galeuses, voire de véritables loups dans la bergerie. Et l’on constate amèrement qu’en sus des charlatans infiltrés dans le milieu des traditi-praticiens, de nouveaux individus déguisés en bons bergers s’introduisent dans ce milieu à coup de grosses campagnes médiatiques pour certains, et de propositions mielleuses pour d’autres. Des pasteurs, prophètes, Bishops, des révérends et autres apôtres et Docteurs de l’évangile ou du Coran ont, aujourd’hui, pris le relais et le dessus à travers des publicités de leurs personnes, de leurs temples, de leurs doctrines et de leurs pouvoirs.

La floraison des Hommes de Dieu et lieux de culte

La Côte d’Ivoire connait depuis quelques temps, une floraison d’hommes de Dieu et de lieux de cultes (temples, églises, mission et mosquées, sans distinction). Les lieux de prière (fixes, mais aussi de plus en plus mobiles, avec la sonorisation manuelle) poussent à tous les coins de rue et à tout bout de champ.

Lire aussi : Dossier : Ces femmes du médias et du showbiz qui ont été abandonnées pour d’autres

A priori, c’est une bonne chose pour l’œuvre de Dieu quand elle est faite au nom de Dieu. Car Dieu a dit « Allez par tout le monde et faites de toutes les nations des disciples » (Ndlr La Bible). Mais là où le bât blesse, c’est lorsque ces initiatives deviennent un business, qui biaisent alors l’œuvre de Dieu et ne fait donc plus honneur. En effet, de nos jours, dans plusieurs médias et espaces publicitaires, c’est la course aux fidèles. L’on ne lésine guère sur les moyens pour la publicité, voire la réclame. Le miracle est devenu le produit marketing principal et imparable pour attirer les fidèles. Ainsi, naissent des églises essentiellement consacrées aux miracles. Face aux réalités rudes de la vie, de nombreuses âmes sont attirées dans ces endroits à travers de grosses campagnes médiatiques. Pour des résultats pas toujours à la hauteur des espérances suscitées.

Lire aussi : Dossier : Ex-reine de beauté, elles excellent aujourd’hui dans les affaires

Au nom de Dieu, on escroque son prochain

La télévision nationale (RTI), face à ce constat amer, a dû prendre la décision de suspendre la promotion et la publicité de ce type de communication, depuis quelques temps. Au nom de Dieu, on escroque son prochain. On exploite la légitime quête de Dieu des citoyens pour les appâter avec des promesses mirobolantes d’un bonheur à la carte. Une aubaine toute trouvée pour certains opportunistes avérés, de s’engraisser sur le dos des crédules et des croyants. Au nom de Dieu, on escroque son prochain. Et de plus en plus même (semble-t-il), à l’aide de pratiques… sataniques, on endort le peuple. Le miracle à tout prix est-il devenu l’opium du peuple ? En général très friands du luxe (et du lucre), cette nouvelle race d’hommes de Dieu endort, exploite et s’enrichit inexorablement, au détriment des fidèles.

Lire aussi : Dossier: Christy B et le Buzz dans le Coupé Décalé

Il est indiqué de suivre Dieu, mais l’on doit savoir faire la distinction entre Dieu et l’homme qui est un simple pécheur, faillible, qui ne sait pas distinguer entre Dieu et Mamon, Dieu et l’argent. Pour Dieu, l’important pour un véritable homme de Dieu, est de gagner des âmes et non pas de détourner des âmes.
Alors, faisons attention aujourd’hui face à la malice de certains humains et prétendus hommes de Dieu, se targuant d’être des demi-dieux. Pour que triomphe la vraie foi, celle qui est ancrée au fond de nous pour le Dieu souverain, très aimant, qui nous ouvre les bras pour le salut de toute l’humanité. A travers ses vrais serviteurs qui préfèrent le servir dans l’humilité, et non dans le tapage médiatique.

Par A.K

Commentaires

Commentaires