Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Dossier Masa – 10 Pourquoi le public boude-t-il tant le Masa 2018 ?

Nous avons approché des professionnels du milieu showbiz pour leur poser deux questions :
1 – Selon eux, quelles sont les raisons de ce désintérêt du public vis-à-vis du Masa ?
2 – Quelles solutions proposent-ils pour que les choses changent ?

Lire aussi : Dossier Masa – 7 Pourquoi le public boude-t-il tant le Masa 2018 ?

• Ras Kwacy (Artiste musicien)
1 – Il n’y a pas d’engouement au niveau du public ivoirien parce que la communication et la promotion n’ont pas été faites en prenant ce public-là pour cible. Si les organisateurs voulaient que le public se déplace massivement, avec le budget dont dispose le Masa, la communication aurait été de taille. Mais qu’avons nous vu ? Rien côté promotion, c’est juste deux ou trois semaines avant qu’il y a eu de petites apparitions en plus dans certains médias, et sur la Toile. Or, aujourd’hui le promo se fait dans tous les sens surtout à travers un corps à corps avec le public là où il se trouve.

Lire aussi : Dossier Masa 6 – Pourquoi le public boude-t-il tant le Masa 2018 ?

Quand leur affaire-là a commencé, on a su que le Masa partait vers un échec certain. Et je crois que ceux-mêmes qui sont à la tête le savaient. Mais est-ce que c’est leur souci ? Est-ce que la réussite de l’événement les intéresse réellement ? C’est la question qu’il faut se poser. Bizarrement quand on regarde de près et qu’on voit que depuis des années, ce sont les mêmes choses qui aboutissent aux mêmes échecs, on est tenté de croire que la réussite et le succès par un engouement du public, ne sont pas forcément leur préoccupation. On a plutôt l’impression qu’il y a un budget à exécuter, il faut s’arranger à l’exécuter quitte à appeler ses amis et ses copains dans le comité pour qu’ils aient leur part.

Lire aussi : Dossier Masa 4 – Pourquoi le public boude-t-il tant le Masa 2018 ?

2- A l’époque, nous nous avons organisé, ici en Côte d’Ivoire, le Marlboro Rocking pour une grosse firme Suisse. C’était des centaines de millions, c’est-à-dire de 10 fois moins que le budget actuel du Masa. Et nous avions des dizaines de villes à parcourir avec plus de 100 personnes musiciens, techniciens et staff à gérer. Mais tout se passait au millimètre près avec toute la rigueur et le professionnalisme. Tout le budget était exclusivement et obligatoirement englouti dans ce pour quoi ça été prévu. Le staff travaillait dans une rigueur qui a fait que le client suisse, une grosse entreprise de tabac, était content et reconduisait le projet chaque année.

Lire aussi : Dossier Masa – 3 : Pourquoi le public boude-t-il tant le Masa 2018 ?

C’est ça un festival ou un événement de cette taille. C’est la rigueur et le professionnalisme. Je propose qu’on donne l’occasion à ceux qui ont la possibilité de présenter un spectacle vivant, de venir s’exprimer… Mais surtout de ne pas choisir un groupuscule d’amis qu’on veut imposer par connaissance ou par reconnaissance. Il faut laisser l’organisation aux professionnels du spectacle, c’est-à-dire ceux dont c’est le travail.

Bakou Le First

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,