Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Dossier Masa – 9 Pourquoi le public boude-t-il tant le Masa 2018 ?

Nous avons approché des professionnels du milieu showbiz pour leur poser deux questions :
1 – Selon eux, quelles sont les raisons de ce désintérêt du public vis-à-vis du Masa ?
2 – Quelles solutions proposent-ils pour que les choses changent ?

• Eliame Niamkey (Consultant en Communication & Marketing – Producteur Cinématographique – Promoteur de spectacles & Producteur)

1 – Certains organisateurs du Massa manquent de professionnalisme sur bien des aspects. D’où une mauvaise communication, un manque de cohésion sur la programmation des spectacles. Un tel grand événement doit avoir une communication exceptionnelle. Déjà un an avant, la communication doit être visible, puis 6 ou 3 mois avant on doit la sentir dans tous les medias… ce qui va motiver les spectateurs à se déplacer. Or qu’est-ce qu’on a vu ? Rien de tout ça. Aucune véritable communication, ni stratégie de développement marketing envers la population ivoirienne, la sous-région et en Occident. Nulle part sur aucun support, on a les programmes du Masa disponibles. Pourtant des brochures du programme auraient dû être disponibles dans les grandes surfaces et partout où y a de la visibilité.

Lire aussi : Dossier Masa 1 : Pourquoi le public boude-t-il tant le Masa 2018 ?

2 – Je propose comme solutions, de voir l’exemple au Burkina Faso en période du Fespaco… Les travailleurs burkinabés sont libérés les après-midi afin qu’ils puissent se rendre dans les différents lieux du festival. J’ai assisté à plusieurs festivals et je vous assure que les organisateurs ne plaisantent pas avec la communication. Le programme du Masa doit être bouclé 1 an après l’édition précédente ou 1 an avant l’édition à venir. Quand c’est fait, il faut le mettre à la disposition du public avec des campagnes de communication afin de préparer l’esprit de la population. Le coût du ticket d’entrée n’est pas un problème pour les Ivoiriens ; il est vrai que la situation financière du pays n’est pas trop favorable pour tout le monde, mais l’Ivoirien aime se distraire et l’Ivoirien aime la qualité.

Lire aussi : Dossier Masa – 7 Pourquoi le public boude-t-il tant le Masa 2018 ?

Si l’information passe bien et les spectacles sont de qualité, les gens iront… En Côte d’Ivoire nous avons le malin plaisir de communiquer à une ou deux semaines des grandes activités culturelles. Mais lorsqu’il s’agit d’une activité politique, cinq mois avant, la communication démarre dans tous les médias. Il est clair que le Masa n’a pas un grand positionnement dans l’esprit des organisateurs qui aiment fonctionner sur la base du copinage. Il faut aussi mettre fin à cette forme de collaboration qui ne cherche pas les compétences mais est basée sur l’amitié. En jetant rien qu’un coup d’œil sur la liste, on remarque que c’est toujours les mêmes personnes.

Bakou Le First

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,