Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Dossier : TNT, la french tech est elle une mise à jour de la France-Afrique ?

La mise en place des infrastructures devant permettre de migrer vers la télévision numérique en Côte d’Ivoire n’a toujours pas démarré. En cause, l’attribution des travaux à un adjudicateur par appel d’offres qui est toujours attendue.

Le retour de la France Afrique ?

Dans ce dossier d’appel d’offres de la Télévision numérique terrestre, beaucoup de personnes ont cru sentir la renaissance de la fameuse France-Afrique ou dans sa version TIC (French tech). Un soupçon en effet de ces pratiques que même le président Macron a décrié récemment lors de son discours de Ouagadougou, a été perçu dans le traitement final du dossier TNT. Il est à espérer que l’impression qui s’en est dégagée soit fausse. D’ailleurs on se demande toujours comment le projet national d’installation de la fibre optique de 5.000 km lancé par le ministre de la Communication d’une valeur de 106,8 Milliards de F Cfa a été attribué en 2016 à 3 entreprises françaises membres de la French Tech (Bouygues, Vinci et Sagemcom) au détriment d’une dizaine d’entreprises mondiales leaders dans le secteur.

Lire aussi : David Monsoh invite les chanteurs congolais à un grand concert ( Vidéo)

Au niveau de la Côte d’Ivoire, il faut dire que la procédure elle-même s’est particulièrement bien déroulée. Avec le comité en charge de l’évaluation technique, il n’y a pas eu à redire. En effet le Cojo, (le comité de jugement des Offres) présidée par la Primature, a conduit ses travaux dans la transparence la plus absolue. Les experts du gouvernement qui composent ce comité chargé d’évaluer les offres techniques et financières ont travaillé en toute intelligence, en toute impartialité en répondant aux clarifications exigées par les autorités de tutelle.

Le professionnalisme du Cojo

Malgré les pressions extérieures, cette approche professionnelle qu’ont eue les experts du Comité de jugement des Offres (Cojo), conforme aux critères de la bonne gouvernance, a donné beaucoup d’espoir aux acteurs engagés dans l’appel d’offres. Un secteur qui, depuis l’arrivée au pouvoir du président Alassane Ouattara, a gagné en confiance. D’où le nombre toujours croissant d’entreprises qui frappent à la porte du pays. Entreprises qui veulent contribuer à leur manière au défi de l’émergence 2020.

Lire aussi : Yamoussoukro: Le club Rotary Président de la ville, très actif

La réputation de la Côte d’Ivoire un capital a préservé Mcc, euro bond, Davos… conséquence de la bonne gouvernance du chef de l’Etat Le Président de la république a permis à la Côte d’Ivoire d’être visible à l’extérieur. Le pays est très apprécié par les décideurs du monde entier. Une aura obtenue par le Président Ouattara qui mérite d’être entretenue par chaque Ivoirien, chaque structure étatique. Comme le fait le Cojo.

MP

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,