Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Douk Saga : que reste-t-il de son œuvre ?

Douk Saga : que reste-t-il de son œuvre ?

Il y a 9 ans (2006-2015), disparaissait Doukouré Stéphane Amidou « Douk Saga ». Le créateur du coupé décalé, a tracé les sillons d’une nouvelle esthétique musicale ivoirienne avant de s’évanouir dans le ventre mou de la nuit. De sa furtive carrière, l’artiste aura marqué la jeunesse urbaine du continent. Que reste –t-il de son œuvre ?

Douk Saga est arrivé comme une comète dans l’arène musicale ivoirienne. Sa trouvaille, le coupé décalé, s’est vite imposé à la jeunesse ivoirienne en proie au doute, pendant la crise de 2003. A la tête d’un bataillon de jeunes « ambianceurs » (la jet-set), son déboulé a sensiblement crée une catharsis inattendue au moment où la Côte d’Ivoire vivait une des graves crises de son histoire. Après lui, ses lieutenants : Molare, Boro Sandji, Lino Versace, Serge De Fallet, et autres ont suivi le mouvement. Face à la fulgurance de la cette nouvelle donne chorégraphique et musicale, le mouvement Dj s’engouffre dans le train lancé à toute vapeur. La jeunesse urbaine ivoirienne est contaminée par la fièvre qui dépasse rapidement le carré ivoirie. Toute la jeunesse de la sous-région et du continent, conquise, se masse dans les stades de Ouagadougou, N’Djamena, Bamako, Lomé, Cotonou, Douala, …pour vibrer. Ça et là, naissent des groupes sur le continent et ailleurs, calqués sur le modèle musical ivoirien. L’exemple du groupe Togolais Toofan n’est-il pas un des avatars de cette réalité ?

Depuis la mort de Douk Saga est-il possible de comptabiliser les productions discographiques parfumées aux essences coupé décalé ? Le calcul arithmétique de ces productions débouche forcément sur un ouragan dévastateur. Tant sont nombreuses les chansons marquées du sceau de la trouvaille de l’ancien binôme de Molare. Et comme l’art est du domaine de la création et mouvant par essence, le coupé décalé version Douk Saga s’est enrichi de nouvelles valeurs. Notamment avec l’immersion dans le milieu de nouveaux créateurs que sont Arafat, Serge Beynaud, Bebi Philippe, nouveaux tenants du genre musical.

Pendant des années, l’œuvre de Douk Saga a propulsé la musique ivoirienne au sommet des hits africains. On observe cependant que le mouvement bat en ce moment de l’aile. Par la faute de tornades sonores nigérianes consécutives au tsunami catapulté depuis Lagos par Davido, Yémi Aladé, Flavour, Wizkid et autres….

Moses Djinko

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.