Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Élection CAF : La manœuvre de la FIFA qui agace Anouma

La Fédération international de football recherche un consensus autour du prochain président de la Confédération africaine de football. Selon un conseiller de l’un des candidats interrogés lundi par l’Agence France-Presse, « l’idée de la Fifa est de mettre ensemble les quatre candidats, sous l’égide du Maroc, pour qu’ils se mettent d’accord pour un programme commun, et désigner parmi eux un seul candidat ».

Lire aussi : Covid-19 : le Ghana et la Côte d’Ivoire lancent leur campagne de vaccination grâce à Covax – france24.com

Et ce candidat serait le Sud-Africain Patrice Motsepe. D’autres sources proches des candidats, Augustin Senghor, du Sénégal, et Ahmed Yahya, de la Mauritanie, seraient prêts à accepter la proposition de la Fifa :

s’ils renoncent à se présenter lors du scrutin prévu le 12 mars pour laisser la scène au milliardaire sud-africain, soutenu par Gianni Infantino, le président de la Fifa, ils seront 1er et 2e vice-présidents. Mais ce deal de la FIFA et de son président ne convient pas au quatrième candidat, Jacques Anouma. Dans un entretien accordé à l’AFP, l’Ivoirien dénonce un jeu anti-démocratique.

Lire aussi : Violée quelques heures plus tôt, elle informe ses proches et se pend

Pour lui, on met plus en avant une distribution de postes qu’un accord pour aller vers l’unité. L’ancien président de la FIF a l’impression qu’on a sacrifié l’Afrique sur l’autel des ambitions personnelles. L’AFP rapporte qu’après la rencontre de Rabat, chaque candidat est rentré dans son pays pour des consultations. Ils doivent se retrouver le week-end prochain à Nouakchott lors de la finale de la CAN-U20, pour arrêter un choix avant l’élection du 12 mars.

Jacques Anouma renoncera-t-il à affronter la FIFA et sa coalition de candidats unis ?

Joe midelli

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,