Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Eléphants : Willy Boly devrait être convoqué contre Madagascar

Le 31 octobre, la fédération ivoirienne de football a annoncé via un communiqué qu’elle a désormais l’autorisation de convoquer le défenseur de Wolverhampton. En effet, l’instance ivoirienne avait demandé à la FIFA la possibilité de sélectionner Willy Boly.

Lire aussi : Zota : « …un jour je vais quitter Serges Reynaud… »

Elle précise que l’intéressé est donc autorisé à représenter les équipes de la Fédération « avec effet immédiat ». Par conséquent, Boly est sélectionnable pour le prochain rendez-vous des Éléphants en éliminatoires de la CAN contre Madagascar (les 12 et les 17 novembre). Né à Melun, en France, Willy Boly a évolué avec les équipes de jeunes, entre 2006 et 2010, mais n’a jamais été convoqué chez les Bleus.

Lire aussi : Luckson Padaud console les victimes et prie pour la paix

Titulaire indiscutable à Wolverhampton Wanderers, il contribue au très bon début de saison des Loups, 5ème de Premier League. En octobre 2019, la FIF avait déjà convoqué Wily Boly pour la rentrée internationale des Éléphants. Mais l’affaire était restée sans suite. Aujourd’hui âgé de 29 ans, et toujours ignoré par les Bleus, Boly a enfin l’occasion d’évoluer avec une sélection nationale : celle de son pays d’origine. Joueur vif, solide sur ses appuis, excellent dans la lecture de jeu, bon joueur de tête et surtout très expérimenté, il apparaît comme un joueur capable d’apporter beaucoup de sérénité dans la défense ivoirienne.

Lire aussi : Yaya Touré annonce un grand coup pour les footballeurs ivoiriens

Si l’équipe de Côte d’Ivoire peine à se rassurer défensivement après avoir encaissé sept buts sur ses six derniers matches toutes compétitions confondues, Wily Boly devrait, selon les fuites d’informations, faire partie de la double confrontation face à Madagascar. En l’absence d’Eric Bailly ou de Wonlo Coulibaly, le solide gaillard de 1,91 m sera mis en concurrence avec les Ismaël Traoré, Deli Simon, Odilon Kossonou ou le jeune Sinaly Diomandé.

Joe Midelli

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires