Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Elle se marie vierge et n’a son premier rapport qu’après 4 ans : la raison

Stéphanie Muller était âgée de 23 ans en 2013 quand elle fait la rencontre d’Andrew 31 ans, qui deviendra plus tard son époux.

Par rapport à sa foi religieuse, elle fit comprendre à Andrew qu’elle comptait avoir ses premiers rapports sexuels dans le mariage. Il n’y trouve pas d’inconvénients.

Lire aussi : Zambie : une banquière suspendue pour avoir couché avec plus de 200 hommes (lavraieinfo.com)

« Je voulais attendre mon mariage parce que je ne voulais faire l’amour à personne d’autre que mon mari. Je trouve que le sexe est quelque chose de beaucoup trop intime et spécial pour le faire avec un simple amoureux. Les gens en rient parfois, mais je pensais sincèrement que c’était mieux pour moi » avait-elle déclaré.

En 2015, les deux tourtereaux aménagent ensemble et se marient dans la foulée. Malheureusement, ils ne pourront pas savourer leur lune de miel qui était en même temps leur première soirée intime.

Au moment de la pénétration, Stéphanie a des douleurs atroces, son sexe resserré, la pénétration ne pouvait aboutir. Elle part voir un médecin qui constate qu’elle a une infection liée à la pénétration ratée.
Elle se traite sur trois mois. Et pour elle c’est bon, elle pouvait se lancer. Malheureusement les douleurs continuent. Elle va utiliser cette fois des antidouleurs mais rien à faire.

Lire aussi : Témoignage – J’ai tué maman pour être riche

Après une deuxième visite chez le gynécologue, elle découvre alors qu’elle est atteinte de vaginisme (contraction involontaire et inconsciente des muscles du périnée qui empêche toute pénétration lors d’un rapport sexuel).

Elle suit un traitement qui n’aboutit pas, elle va donc acheter un kit de dilatateurs et des livres sur le sujet qui ne vont pas l’aider et ça c’était en 2017.

C’est après elle découvre un centre santé thérapeutique spécialisé qu’elle pourra avoir gain de cause fin 2018. Et c’est trois mois plus tard en mars 2019 qu’elle fut complètement guérie. C’est cette année également qu’elle et son époux ont pu se connaitre mutuellement et avoir leur premier rapport sexuel.

Lire aussi : Parlant des artistes qui se sont ‘’évadés’’, Mike le Bosso formel : ‘’…il y a Billy Billy qui a fui…’’

Son époux était vraiment l’homme de sa destinée, pour avoir patienté tout ce temps car comme eux-mêmes l’expliquent avant sa guérison ils vivaient juste comme des colocataires car ils avaient peur d’essayer et lui faire mal.

Tout est bien qui finit bien, le couple est désormais plus que jamais heureux et amoureux et Stéphanie aide à sensibiliser les femmes qui en souffrent et se sentent gênées d’en parler.

Dylaurette YOUKOU

VOUS AIMEREZ AUSSI