Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Emergence/ Les recommandations de Billon aux auditeurs de l’ECG

Le ministre du Commerce était à l’Ecole de Commerce et de Gestion (ECG), pour prononcer une conférence sur le thème : « Quelle contribution du Ministère du Commerce dans l’accompagnement de la Côte d’Ivoire vers l’émergence ? ». Jean-Louis Billon a séduit l’auditoire par ses solutions axées sur l’amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire, l’environnement commercial, etc.
La révélation est édifiante. L’émergence, l’objectif majeur du Gouvernement ivoirien à l’horizon 2020, commence absolument par un marché émergent. Le ministre du Commerce a éclairé la lanterne des auditeurs l’Ecole de Commerce et de Gestion (ECG) de Treichville, des étudiants de l’Université internationale de Grand-Bassam et ceux de l’Université des Lagunes. Jean-Louis Billon était invité à prononcer une conférence sur le thème : « Quelle contribution du Ministère du Commerce dans l’accompagnement de la Côte d’Ivoire vers l’émergence ? »
Parce qu’au final tout se vend et tout s’achète, le premier responsable du commerce en Côte d’Ivoire, l’un des maillons essentiels du pool économique qui travaille à la création de richesses, se sent-il interpellé au plus haut niveau. Et Jean-Louis Billon, par son exposé fait devant les étudiants, a réellement pris ses responsabilités pour donner toutes les chances à la Côte d’Ivoire d’être à ce rendez-vous avec des arguments de poids. Et sa démarche est claire : «Je dirais qu’il faut créer un environnement favorable pour les affaires, il faut faire en sorte que tout ce qu’on peut offrir pour faciliter le commerce, pour l’épanouissement des entreprises, soit fait. Il s’agit de moderniser les voies, de moderniser le ministère du Commerce, avoir un environnement le plus favorable. Tous les textes que nous prenons, toutes les réformes que nous engageons vont dans le sens que la Côte d’Ivoire s’inscrive dans le concert des Nations modernes en termes d’environnement des affaires, environnement commercial et de facilitation du commerce ».
Et le ministre Jean-Louis Billon recommande la promotion du secteur formel au détriment de l’informel. « L’informel est d’utilité mais, cette utilité serait mieux amplifiée si elle s’inscrit dans le secteur formel. L’environnement le plus favorable sera pour ceux qui sont dans le secteur formel. », a affirmé le ministre du Commerce. Qui appelle à la synergie des efforts de l’ensemble du pool économique, à la promotion d’une formation de cadres compétents, à la libre concurrence et à la préservation des droits du commerçant et du consommateur.
Pour le Directeur général de l’ECG, Dr Koné Adama, son établissement s’est déjà inscrit dans l’excellence et fait la fierté de la Côte d’Ivoire. Une école multinationale qui a vite muté de la filière d’ingénieurs de finance-comptabilité et commerciaux aux systèmes Master audit et LMD (Licence Master Docteur). Le taux d’insertion de ses diplômés dans la vie active avoisine 90%.
MZ Emmanuela.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,