Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

En colère, les travailleuses de s3xe décident de priver de s3xe les taxi-motards (afrikmag.com)

Les travailleuses de s3xe du comté de Mombasa au Kenya se sont jointes à d’autres citoyens de ce pays d’Afrique de l’Est pour condamner les actes de violence s3xuelle infligés à une femme diplomate au volant de son véhicule à Nairobi vendredi dernier.

Environ 16 suspects accusés d’avoir volé et agressé s3xuellement une femme diplomate sur Forest Road ont été détenus pendant 15 jours pour permettre aux détectives de mener à bien leurs enquêtes. Les suspects notamment des taxi-motards ont été arrêtés à la suite d’une vidéo virale montrant la plaignante attaquée le 4 mars. La diplomate zimbabwéenne aurait signalé l’incident au poste de police de Parklands.

Lire aussi : Un pasteur tente de se suicider car son église ne compte que 15 membres depuis 2000

Maryline Laini, directrice exécutive de Nkoko Injuu Africa, une organisation communautaire qui défend les droits des travailleuses de s3xe, a annoncé qu’en solidarité avec la femme agressée, ses membres n’offriront pas de services s3xuels aux conducteurs de taxi moto pendant une semaine.

Laini a dit;

« Ces personnes sont nos clients, mais à partir d’aujourd’hui, aucune travailleuse de s3xe enregistrée n’offrira de services s3xuels à aucun cavalier de bodaboda ( conducteurs de taxi-moto) dans cette région. Si une membre est trouvée avec un client bodaboda dans la période, elle sera désinscrite » LIRE LA SUITE

VOUS AIMEREZ AUSSI