Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

En Côte d’Ivoire, le rugby féminin gagne du terrain

Codifié pour la première fois en 1846 à Rugby, une localité britannique dont elle porte encore le nom, c’est bien plus tard, au début du 20e siècle, que le rugby à 15 masculin a commencé à être pratiqué par les femmes. Les règles sont les mêmes pour les hommes.

Lire aussi : Toulouse : l’éléphant Bayo Vakoun barrit à nouveau

A la suite du renouveau du rugby à XV féminin, qui débute dans les années 1980, cette discipline peut organiser des compétitions calquées sur le modèle masculin, avec des championnats nationaux, des épreuves internationales, régionales et mondiales d’équipes nationales. En Europe, ce mouvement est encadré par les fédérations nationales tandis qu’aux États-Unis, c’est le sport scolaire et universitaire qui rend possible cette évolution.

Dès l’indépendance de la Côte d’Ivoire, en 1960, les disciplines sportives s’installent progressivement. Le rugby féminin tente encore de s’imposer. Cette saison, la fédération ivoirienne a décidé de passer à la vitesse supérieure, avec l’organisation du championnat féminin.

Lire aussi : Foot : Charle Boli, le plus doué de sa famille selon Roger et Basile

Après Abidjan, Adzopé et Yamoussoukro, le rugby féminin ivoirien a posé ses valises à Korhogo, le samedi 16 janvier dernier, dans le cadre de la 4e journée du championnat. A l’issue de matches âprement disputés, le Rugby Club Ouangolo (RCO) s’est imposé dans les 3 catégories , à savoir U16 , U18 et Séniors en rencontre aller-retour. Cela répond à la volonté des dirigeants de la balle ovale, de vulgariser la discipline dans le pays. Selon eux, plusieurs autres actions sont en cours pour mener à bien la mission.

Petit à petit, le rugby féminin grandit.

Joe Midelli

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires