Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Encore un contrat non respecté au Burkina ? Samy Succès répond à l’organisateur : ‘’…tu n’as pas rempli les formalités, donc ça ne sert à rien…’’

Samy Succès, le Mbappé du zouglou a-t-il vraiment piétiné un contrat de spectacle au Burkina Faso ? Régulièrement accusé de ne pas respecter des contrats, l’artiste s’est plus d’une fois expliqué, notamment en ce qui concerne sa prestation manquée au maquis l’Internat d’Aimé Zébié, le dimanche 23 février 2021.

Il avait été victime d’un grave accident de moto. Idem pour un spectacle à Korhogo où comme par un sort, il fut encore victime d’un autre accident de moto. Si pour ces deux cas, l’artiste peut bénéficier de circonstances atténuantes, que dire d’un autre supposé rendez-vous manqué en Italie lors de sa tournée européenne en juin 2022.

Lire aussi : Abidjan : regardez ce jeune homme voler un portable dans la boutique de Marie Paule Adjé (Vidéo)

Les organisateurs, dans un communiqué, l’y avaient déclaré persona non grata. Pour cette affaire-ci, nous n’avions plus eu les échos d’un quelconque règlement ou tout au moins une précision de son staff. Et voilà qu’une rumeur et ou information surgit mais du côté du pays frère du Burkina Faso. Samy Succès devait y prester à la 5ème édition du FEGOA (Festival Gastronomique Ouest Africain) le 30 octobre 2022.

Le zouglouman n’y aurait pas aussi honoré son contrat de spectacles. N’est-ce pas un peu trop ? Là-dessus, Samy Succès doit avoir certainement pensé la même chose, d’où sa mise au point. D’après la version donnée par Samy Succès, le spectacle était prévu le 11 octobre par la structure du promoteur Roland Batoua ; c’était avant les troubles socio-politiques au Burkina Faso. Malheureusement, le spectacle n’aura pas lieu à la date indiquée pour cause du coup d’Etat militaire.

Il fallait donc, dans cette période délicate, réorienter les choses comme pour bien d’organisateurs dont les Kundé d’Or et le SIAO (Salon International de l’Artisanat de Ouagadougou) qui ont été reportés sine die. Pour Samy succès, pour sa sécurité, il lui fallait, en tant qu’artiste reconnu par les institutions culturelles de son pays, qu’il ait une autorisation écrite :

‘’… Quand je regarde ton post, moi j’ai mal, j’ai mal parce qu’au lieu de reconnaître les faits, tu préfères plutôt mettre le bagage sur ma tête. Il y a eu d’autres évènements, d’autres organisateurs d’évènements au Burkina, tels que le Kundé d’or, le CIAO, ils ont sursis, tu t’es entêté à organiser ton événement…j’ai demandé à mon staff de te dire est-ce que je peux avoir une autorisation pour rentrer au Burkina parce qu’il y va de ma sécurité, tu as eu à parler avec mes managers pour leur dire que tu veux faire rentrer mes instrumentistes clandestinement mais j’ai dit non…’’.

Lire aussi : Une femme arrêtée pour vol d’un bébé de 4 jours après avoir menti sur sa grossesse

La pomme de discorde serait, au regard des propos de Samy Succès, la solution de contournement qu’a tenté d’emprunter Roland Batoua. Le zouglouman répondait ainsi au post indiqué plus haut et dont l’auteur n’est personne d’autre que Roland Batoua qui, lui, avait sorti un autre son de cloche qui ne remet pas en cause la question de la sécurité :

‘’… Le Burkina est un pays instable, je suis désolé mais je ne pourrais pas jouer à votre festival’’. Des propos de l’artiste Samy Succès à la veille de son arrivée à Ouagadougou. Mon commentaire : donc nous qui vivons au Burkina sommes des sous hommes ? Payer un cachet, des billets d’avion, réservation d’hôtel, véhicule pour m’avancer cet alibi banal…’’. Roland Batoua ira plus loin car il aurait, selon son post, ‘’enclenché une procédure judiciaire’’. Les deux versions sont donc là et il ne reste plus que celle de la justice à moins qu’un autre type de règlement ne soit envisagé d’ici là.

Mais notons surtout que le point de vue de Roland Batoua selon lequel Samy Succès considérerait les burkinabè comme des ‘’sous-hommes’’ a piqué au vif le zouglouman qui a chuté par cette cinglante sentence : ‘’…si je prenais le Burkina comme un sous-peuple, pourquoi moi j’allais suivre Floby ? Floby c’est une sommité de l’Afrique…c’est une fierté du continent…vous vous mentez pour ternir la réputation des artistes, tu n’as pas rempli les formalités, c’est pourquoi tu ne m’as pas vu aujourd’hui au Burkina, donc ça sert à rien que tu ternisses ma réputation au Burkina…’’

Diaman Emmanuel

VOUS AIMEREZ AUSSI