Esplanade des Mosquées: nouveaux heurts entre Palestiniens et Israéliens

La mosquée al-Aqsa est de nouveau fermée à Jérusalem par les autorités israéliennes. Des heurts ont éclaté entre Palestiniens et police israélienne sur l’esplanade des Mosquées. Ce troisième lieu saint de l’islam était boycotté depuis deux semaines par les fidèles musulmans, en raison de mesures de sécurité renforcées imposées par Israël. L’Etat hébreu a finalement renoncé et retiré dans un premier temps les détecteurs de métaux puis les caméras de surveillance. Les Palestiniens sont donc retournés sur l’esplanade des Mosquées mais la situation a rapidement dégénéré. Les affrontements ont fait une cinquantaine de blessés.

 media
Jet de grenades assourdissantes par la police israélienne dans la Vieille Ville de Jérusalem à proximité de
l’esplanade des mosquées, le 27 juillet 2017.

Le calme a été de courte durée. Des milliers de Palestiniens se rassemblent ce jeudi après-midi sur l’esplanade des Mosquées. Des affrontements éclatent entre eux et la police israélienne.

La raison n’est pas très claire, mais côté Israélien on parle de jet de pierre contre des officiers et côté Palestinien on dénonce des tirs de grenades lacrymogènes et de balles en caoutchouc.

Des dizaines de fidèles sont blessés selon le Croissant Rouge.

Pourtant ce jeudi matin, la journée avait bien commencé.Israël mettait fin dès les premières heures du jour aux mesures de sécurité renforcées mises en place le 14 juillet dernier à la suite de tirs contre des policiers israéliens dans la Vieille Ville de Jérusalem. 

L’Etat hébreu avait alors fermé l’esplanade des Mosquées. Puis installé des détecteurs de métaux. Les fidèles musulmans souhaitant se rendre à la mosquée al-Aqsa devaient obligatoirement se soumettre à des contrôles de sécurité.

La rue palestinienne, les responsables politiques et religieux avaient protesté vigoureusement contre ces mesures et dénoncé une violation.

Rfi.fr