Etat islamique: les Philippines annoncent la mort des chefs Isnilon Hapilon

Le ministre philippin de la Défense confirme ce lundi 16 octobre 2017 la mort du chef de file de l’organisation Etat islamique aux Philippines et celle de l’un des frères Maute. Les deux terroristes sont responsables du siège de la ville de Marawi, dans le sud de l’archipel. La guerre a fait plus d’un millier de morts en près de cinq mois.

Avec notre correspondante à Manille,  Marianne Dardard

media
Un tract représentant Isnilon Hapilon. Photo: Butig, Lanao del Sur, Philippines, le 1er février 2017.

Le chef de file national désigné de l’organisation EI aux Philippines, Isnilon Hapilon, mais aussi Omar Maute, l’un des deux frères fondateurs du groupe terroriste du même nom dans le pays, ont été tous les deux tués lors d’une opération militaire. Attribuées à l’armée, des photos montrant deux corps ensanglantés ont été diffusées sur les réseaux sociaux.

L’annonce de la libération totale de Marawi, principale ville musulmane des Philippines, est attendue ces prochains jours.

Parmi les terroristes les plus recherchés par les Etats-Unis, Isnilon Hapilon est également l’un des dirigeants d’Abou Sayyaf, spécialisé dans les enlèvements crapuleux, premier groupe de l’archipel à avoir plaidé allégeance à l’organisation EI

Le 23 mai, l’armée philippine avait tenté d’arrêter Isnilon Hapilon à Marawi. L’opération avait alors précipité le siège de la ville par ses alliés du groupe Maute. 

Rfi.fr