Etats-Unis: audition du nouveau patron du FBI sur fond d’ingérence russe

Le Sénat doit commencer mercredi 12 juillet à auditionner le prochain patron du FBI. Christopher Wray a été choisi par Donald Trump après le limogeage de James Comey. Ce juriste de 50 ans devrait prendre les rênes de l’agence de renseignement dans un moment délicat. Le FBI est en effet en première ligne dans l’enquête sur les collusions entre l’équipe Trump et la Russie pendant la campagne électorale. L’association des agents du FBI lui a apporté son soutien.

Avec notre correspondante à Washington,  Anne-Marie Capomaccio

media
Le candidat de la Maison Blanche pour diriger le FBI, Christopher Wray, est auditionné mercredi 12 juillet
par la Commission du Sénat chargée de confirmer sa nomination.

Les 10 000 agents du FBI n’ont plus de patron depuis deux mois, et l’agence est dans une tourmente qui va au-delà de la vacance du poste. James Comey a été limogé à cause de l’enquête sur la Russie, selon les tweets de Donald Trump. Et les agents ont été traînés dans la boue par leur président, encore récemment, lors de son voyage en Europe. Leur moral n’est pas au beau fixe.

Christopher Wray a déjà travaillé au sein du gouvernement pendant l’administration Bush dans les années 2000, il a été procureur fédéral dans l’Etat de Géorgie et fait ces dernières années un passage lucratif dans le privé. Au point que certains de ses proches se demandent ce qu’il va faire dans cette galère.

Le nouveau directeur du FBI sera une personne très exposée prise entre l’enquête sur les collusions de l’équipe Trump et la Russie, une affaire d’Etat, et un président qui crie au complot. 

Christopher Wray a besoin d’avoir des nerfs solides pour reprendre ce poste, avec un contrat, en théorie, de 10 ans. Sa mission est de protéger l’agence des remous de Washington, et de toute influence politique.

Rfi.fr