Etats-Unis: en Californie, une région touristique ravagée par les flammes

Une série d’incendies très violents en Californie a déjà fait dix morts et poussé plus de 20 000 personnes à fuir les sinistres. Des centaines d’habitations sont également parties en fumée. Le gouverneur de Californie demande au président Trump de déclarer l’état de catastrophe naturelle.

Avec notre correspondant à San Francisco, Eric de Salve

media
Les flammes ravagent une colline dans la région de Napa, le 9 octobre 2017.

Signe de la violence des flammes, un long nuage de fumée a surplombé San Francisco répandant une odeur de bois brûlé dans la ville, pourtant située à 60 km de l’incendie. En 24 h, les pompiers ont dénombré 18 départs de feu dans cette région arborée et très touristique de Napa et Sonoma au nord de la Californie. Une zone également connue pour sa production de vins. 

En plus du bilan très lourd en vie humaines, des centaines d’habitations, des voitures, des vignobles et mêmes des complexes hôteliers ont déjà été brûlés. Le feu est attisé par des vents très forts de plus de 90 km/h en cette période d’absence de pluies. Dans une lettre au président Trump demandant la déclaration de catastrophe naturelle pour débloquer des aides fédérales, le gouverneur de Californie dit craindre de nouvelles destructions mais également des morts supplémentaires dans les heures qui viennent.

En tout, Jerry Brown a déjà décrété l’état d’urgence dans huit comtés et certaines villes font l’objet d’un couvre-feu nocturne. Avant la tombée de la nuit, les autorités cherchaient encore à évacuer le maximum d’habitants alors que les flammes continuent d’avancer. Elles ont déjà ravagé près de 32 000 hectares, selon les pompiers de Californie.

Rfi.fr