Etats-Unis: Donald Trump juge le travail d’al-Sissi en Egypte «fantastique»

Donald Trump recevait ce lundi 3 avril à la Maison Blanche son homologue égyptien al-Sissi. Le chef d’Etat égyptien n’avait jamais été accueilli en visite officielle par Barack Obama qui entendait marquer ainsi son opposition à la gestion autoritaire de l’ancien militaire. L’ambiance a changé avec le président Trump qui ne cache pas son admiration pour Abdel Fattah al-Sissi.

Avec notre correspondante à WashingtonAnne-Marie Capomaccio

media
Le président Trump recevant le maréchal al-Sissi, le 3 avril 2017, à Washington.

Il n’y a pas eu de conférence de presse ni de déclaration publique. Les entretiens entre les présidents Trump et al-Sissi se sont déroulés à huis clos, et les éventuels accords conclus ne seront pas dévoilés. Toutefois les paroles de Donald Trump dans le bureau ovale ont manifestement ravi le président égyptien tout sourire à ses côtés.

« Nous sommes d’accord sur tant de choses, si vous en doutiez, que nous sommes à 100% derrière le président Sissi qui a fait un boulot fantastique dans une situation très difficile. Nous soutenons l’Egypte et le peuple égyptien », a déclaré le président américain.

Pas un mot sur les droits de l’homme

Donald Trump a critiqué son prédécesseur, qui mettait un point d’honneur à parler du délicat dossier des droits de l’homme en privé. Le président américain a toutefois adopté la même politique avec le chef d’Etat égyptien, comme l’explique le porte-parole de la Maison Blanche Sean Spicer. « Nous comprenons votre souci, mais c’est vraiment le genre de dossier sur lesquels on fait des progrès en privé », a-t-il déclaré.

Nous n’en saurons pas vraiment plus. L’aide militaire américaine à l’Egypte ? Donald Trump l’a assuré en public, mais sans donner de montant : cette aide sera maintenue. Pas de détails non plus sur l’inscription des Frères musulmans sur la liste des organisations terroristes, ce que souhaite le président égyptien. Ce dernier a été aperçu, tout sourire, à son départ de la Maison Blanche.

Rfi.fr