Etats-Unis: explosion à New York, «une tentative d’attentat terroriste»

Une explosion s’est produite ce lundi 11 décembre en plein cœur de New York, dans un tunnel reliant Times Square à la gare routière de Port Authority, et a fait quatre blessés. La bombe artisanale à l’origine de l’incident a été déclenchée par un homme de 27 ans, identifié comme Akayed Ullah, originaire de Brooklyn. Il s’agit d’« une tentative d’attentat terroriste », a indiqué le maire de New York lors d’un point de presse. 

media
La police a bloqué le secteur près de la gare routière de Port Authority, en plein coeur de New York, suite à l’explosion.

Une explosion s’est produite ce lundi matin, peu avant 8h (heures locales), à proximité du terminal de Port Authority, une station particulièrement fréquentée à cette heure de pointe à New York.

Selon le chef de la police, James O’Neill, l’explosion a été déclenchée  par un homme de 27 ans, identifié comme Akayed Ullah, du quartier de Brooklyn, qui portait sur son corps « un engin explosif rudimentaire », qui aurait explosé prématurément. L’individu a été arrêté avec des « blessures et des brûlures au corps » et hospitalisé, a-t-il ajouté. Trois personnes qui se trouvaient à proximité immédiate du suspect ont également été blessées, même si « aucune n’est en danger de mort ».

L’incident enregistré par les caméras de surveillance

Plusieurs médias new-yorkais ont indiqué que le suspect était originaire du Bangladesh, d’où il serait arrivé il y a sept ans. L’incident a été enregistré par les caméras de surveillance du tunnel. Pour le maire de New York, Bill de Blasio, il s’agit d’ « une tentative d’attentat terroriste ». Le quotidien New York Post, citant des sources policières, a précisé qu’il s’agissait d’un ancien chauffeur de taxi, qui aurait déclaré aux policiers à l’hôpital avoir agi par vengeance en raison des « bombardements dans son pays », sans autre précision.

Après l’explosion, la gare a été rapidement évacuée, le quartier bouclé, et plusieurs lignes de métro, qui passent par le secteur, arrêtées.

New York apprend à vivre avec la menace terroriste permanente

Stations de métro fermées, cars régionaux déroutés… La matinée a été compliquée pour les usagers des transports en communs new-yorkais. Le trafic a cependant été rétabli presque en totalité avant midi, et ces quelques heures de pagaille ne sont pas grand-chose au regard du drame potentiel. Le souterrain où s’est produit l’explosion est en effet l’un des plus fréquentés de la ville, et le bilan de trois blessés légers est donc un moindre mal, comme le rapporte notre correspondant à New York, Grégoire Pourtier.

Les New-Yorkais commencent désormais à apprendre à vivre avec cette menace terroriste permanente. « Tout est une cible, partout dans le monde… C’est comme ça désormais, explique Bill qui ne pense pas que sa ville soit plus visée qu’une autre. Et puis vous pouvez aussi être renversés par une voiture », ajoute-t-il.

Venue de Californie, Monica pense elle que New York, et cette période de fête, sont propices aux actions terroristes. Elle traîne pourtant autour des barrières de sécurité avec son fils de 5 ans. Elle encourage le président Donald Trump à renforcer le contrôle aux frontières. « Le système judiciaire l’a longtemps empêché de le faire, mais cet événement devrait encore le renforcer, pour insister encore plus », estime-t-elle.

Trump veut revoir en urgence la politique migratoire des Etats-Unis

Le 31 octobre dernier, une attaque au camion bélier avait déjà fait huit morts et douze blessés à Manhattan. Les deux derniers attentats ont été commis par des ressortissants de pays ne faisant pas partie de la liste noire du décret migratoire, alors jusqu’où vont aller les Etats-Unis ?

Donald Trump a demandé au Congrès de revoir en urgence la politique d’immigration. Le suspect étant entré dans le pays grâce au regroupement familial, il assène notamment que ce principe serait donc incompatible avec la sécurité nationale.

Rfi.fr