Etats-Unis: un hacker russe condamné à 27 ans de prison

27 ans de prison est la peine à laquelle a été condamné aux Etats-Unis un hacker russe, la justice de Seattle a voulu en faire un exemple. Roman Seleznev a été arrêté en 2014 aux Maldives et transféré aux Etats-Unis, accusé d’avoir piraté les systèmes informatiques de grandes surfaces américaines, dans le cadre d’un trafic de données de cartes de crédit. Moscou avait dénoncéà un «enlèvement».

media
Le député russe du parti LDPR Valery Seleznev, père de Roman Seleznev, lors d’une conférence de presse à Moscou, en juillet 2014. 

Roman Seleznev a été accusé du détournement de centaines de millions de dollars en volant des données dans les ordinateurs de banques et de restaurants aux Etats-Unis. IL a été accusé d’avoir revendu plus de 2 millions de cartes de crédit sur le « Darknet », cette part obscure du Web qui permet de surfer en dissimulant son identité. Il opérait depuis ses résidences à Bali et à Vladivostok.

Son père, député de la Douma et proche de Vladimir Poutine parle de kidnapping et de coup monté. Il est convaincu que son fils va être échangé contre Edward Snowden. Les cybercriminels ne sont pas poursuivis en Russie et pour les autorités américaines il n’y a qu’un seul moyen de les arrêter : les intercepter quand ils voyagent à l’étranger.

Roman Seleznev arrivait aux Maldives avec sa compagne pour y passer des vacances quand il a été arrêté en 2014 à l’aéroport et aussitôt transféré aux Etats-Unis à bord d’un avion privé. Avec cette lourde condamnation, la justice américaine espère porter un coup sévère à la cybercriminalité russe.

Rfi.fr