Etats-Unis: non-lieu pour des policiers ayant tué un Noir en Louisiane

Suite à une décision du procureur général de Louisiane, ce mardi 27 mars, deux policiers américains auteurs de l’homicide en 2016 d’Alton Sterling, un vendeur ambulant noir, ne seront pas poursuivis. Le non-lieu a été immédiatement dénoncé par la famille d’Alton Sterling. Sa mort à Baton Rouge avait déclenché des manifestations dans plusieurs villes des Etats-Unis.

Avec notre correspondant aux Etats-Unis, Eric de Salve

media
Manifestation à Baton Rouge (Louisiane) après la mort, en juillet 2016, d’un vendeur noir, tué par un policier blanc.

La vidéo de la mort d’Alton Sterling à Baton Rouge en 2016 avait profondément choqué. On y voit l’homme résister à deux policiers blancs qui tentent de le maîtriser. Alors que le vendeur à la sauvette noir est déjà plaqué au sol, l’un des deux policiers sort son arme fait feu sur lui et le tue de plusieurs balles. Deux ans plus tard, les deux policiers obtiennent un non-lieu du procureur général de Louisiane.

« Vous remettez un meurtrier dans la rue »

« Cette décision n’a pas été prise à la légère », assure-t-il. Son rapport de 34 pages explique que la victime résistait à son interpellation et que les policiers craignaient qu’il ait une arme glissée dans sa poche. « Vous remettez un meurtrier dans la rue » a répondu la tante d’Alton Sterling qui avait 37 ans et était père de 5 enfants.

Drame similaire à Sacramento

Ce non-lieu intervient alors qu’en Californie la ville de Sacramento est secouée par un drame similaire. Des manifestants continuent de demander l’inculpation de deux policiers qui ont abattu, mercredi dernier, un père de famille noir de 22 ans dans son propre jardin. Ils le croyaient porteurs d’une arme. Il ne s’agissait que de son telephone portable.

Rfi.fr