Etats-Unis: plainte contre Donald Trump pour violation de la Constitution

Cela ne fait que trois jours que Donald Trump est arrivé à la Maison Blanche et déjà le nouveau président des Etats-Unis est confronté à des problèmes judiciaires. Une association anti-corruption de Washington a déposé une plainte contre lui ce lundi. Elle reproche à Donald Trump de violer la Constitution pour conflit d’intérêts.

« Nous ne voulions pas en arriver là. Nous avions l’espoir que le président Trump prendrait les mesures nécessaires pour éviter de violer la Constitution. Il ne l’a pas fait ». Voilà ce que déclare le directeur général de CREW dans un communiqué. Et c’est pourquoi cette association anti-corruption a donc déposé une plainte ce lundi matin devant le tribunal fédéral de Manhattan. CREW reproche à Donald Trump de continuer de percevoir des versements effectués de gouvernements étrangers à des entreprises de son groupe.

media
Donald Trump à son arrivée au Capitole pour la cérémonie d’investiture, le 20 janvier 2017. REUTERS/Lucy Nicholson

Quelques semaines avant son arrivée à la Maison Blanche, le milliardaire avait en effet annoncé qu’il confiait les clés de sa société à ses deux fils ainsi qu’à son associé de longue date, Allen Weisselberg. Mais le nouveau président n’a pas cédé ses participations.

Pour les plaignants, ceci constitue une violation de la Constitution. L’association brandit le texte fondateur qui prévoit qu’aucune personne occupant une fonction publique ne peut, sans l’accord du Congrès, « accepter de cadeau, d’émolument, de fonction ou de titre de quelque sorte que ce soit d’un roi, prince ou d’un Etat étranger ».

Et CREW de prévenir: « Quand le président négociera des accords commerciaux avec ces pays, le peuple américain n’aura aucun moyen de savoir s’il pense aussi aux profits de Trump, l’homme d’affaires ».

Rfi