Etats-Unis: le secrétaire américain à la Santé Tom Price sur la sellette

Le secrétaire américain à la Santé, Tom Price, aurait puisé au moins trois cent mille dollars dans les caisses de l’Etat pour financer des vols en jet privés. Il n’est pas illégal pour un ministre de voyager de la sorte, mais la pratique est réglementée et Tom Price n’a pas respecté les procédures. Cette affaire ajoutée à l’échec de la réforme sur la couverture de l’assurance maladie mettent le secrétaire à la Santé dans une position délicate. Il vient de présenter ses excuses. Dans un communiqué Tom Price a annoncé jeudi soir qu’il allait rembourser le Trésor.

Avec notre correspondante à WashingtonAnne Corpet 

media
Le ministre américain de la Santé Tom Price, à Washington, le 28 septembre 2017.

Il a fallu deux jours pour que le secrétaire à la Santé présente des excuses et promette aux Américains qu’il remboursera les frais qu’il a engagés. Selon le site Politico qui a révélé l’affaire, Tom Price a effectué 26 voyages en jet privé depuis le mois dernier, aux frais du contribuable. Et ces voyages n’avaient pas tous un motif exclusivement professionnel.

Le secrétaire à la Santé s’est par exemple rendu avec son épouse en Géorgie où le couple possède une propriété, un jour et demi avant un colloque auquel il devait participer.

Selon les règles en vigueur, les membres du gouvernement ne doivent utiliser ce genre de transport que lorsque aucune compagnie commerciale n’est disponible. Or plusieurs vols commerciaux effectuaient les mêmes trajets, aux mêmes dates. 

Cette affaire a mis Donald Trump dans une colère noire, selon un sénateur républicain. Interrogé sur le possible limogeage de son ministre le président américain a répondu « je verrai » sans plus de précision.

Le comité de surveillance de la Chambre des représentants a ouvert une enquête, élargie à vingt autres responsables de l’administration, soupçonnés eux aussi d’avoir dépensé sans compter l’argent du contribuable.

Rfi.fr