Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Cap-Vert, Kriol Jazz Festival 2019 : Praia, un samedi de folie avec des monstres de la scène

Comme il est de coutume, le bon vin est toujours gardé pour la fin. Ce samedi 13 avril 2019, José Da Sylva et son équipe n’ont pas trahi à la tradition. Ils ont offert ce qu’il a de plus beau pour cette édition aux festivaliers.

Il est 21 heures à l’horloge de la ville de Praia, les autorités ont été installées aux premiers rangs. L’espace Luis Comoes du Plateau refuse du monde. Nous sommes à la dernière nuit de la fête et personne ne veut se faire raconter la soirée. Gonflé à bloc à l’idée de mettre le feu à l’île de Santiago, Lucky Peterson est monté en premier sur le podium du Kriol Jazz Festival. L’as des instruments de musique a dévoilé la beauté du Blues et du Rock and Roll à la population de Praia qui n’a pas boudé son plaisir d’écouter cette musique qui a des origines africaines. La joie des festivaliers a été encore plus grande, lorsqu’à la descente de Lucky Peterson de la scène, le groupe Rougaiverde, la surprise du maestro José a fait son apparition sur la scène.

Lire aussi : Après le succès de ses 30ans de carrière, Adrienne Koutouan honorée par sa paroisse (images)

Mariant la culture réunionnaise à celle du Cap-Vert, les artistes Tiloum de l’île de la Réunion et Elida Deisy Almeida de Praia ont fait voyager le public aux années d’avant l’indépendance des pays africains. Une belle démonstration du Funana, du Bourbon et du Maloya a été servie au public heureux de vivre sa tradition.

Puis, à Stanley Clarke, le monstre de scène de proposer du pur live Jazz, Rock et Blues aux autorités capverdiennes qui, debout, ont applaudi le talent de l’artiste. L’émotion est à son comble lorsque Marya Andrade, la nouvelle star de la musique urbaine capverdienne est apparue sur la scène. La foule devient de plus en plus grosse et se rapproche du podium. Interprétant ses différents titres dont « Afeto », « Reserva pra dois », « illha de Santiago » et autres, elle a fait vibrer le public durant près d’une heure et 15 minutes.  » Graças a você menina digna do país » Se sont réjouis les festivaliers.
Voir Lucky Peterson, Tiloum, Elida Deisy Almeida, Marya Andrade et Stanley Clarke sur une même scène, la même nuit pour un même festival, cela il faut être au Kriol Jazz Festival et un passionné de musique pour réussir ce coup. Chapeau à José Da Sylva et son équipe pour la réussite de cette grande messe des musiques créoles et Jazz.

KOKOA Stephane à Praia, Cap-Vert

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,