Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

PARIS/Anniversaire :Justin Stanislas a soufflé ses 50 bougies de carrière

Au-delà de la qualité et le symbole que révèle le Jubilé d’Or de Justin Stanislas le 14 Décembre dernier a l’Espace Noisy de Noisy-le-Sec, nous avons pris conscience qu’il faut célébrer nos héros de leur vivant. La Marraine de Clignancourt et son Staff de STANYVO PRODUCTION l’ont compris au regard de cette magnifique fête pour les 50 ans de carrière de son époux Justin STANISLAS. Ce fut, et c’est le moins que l’on puisse dire, une très belle cérémonie d’hommage.
Les premières parties étaient prévues pour prendre fin à 23h30, mais c’est finalement aux envions de 2h du matin qu’elle ont cédé le podium a l’Orchestre de requins de studio conduit par le jeune clavier Franck Saki. Mais avant, c’est Justin Stanislas qui a fait son entrée magistrale avec une version de sa chanson  » Yé yé yé ».

Lire aussi : Concert de la Renaissance : Les chinois sont au rendez-vous

Après un tour d’honneur, il s’est installé dans un fauteuil royal pour apprécier les prestations de Guet Omer, Michel Djaliet, Bény Bézy et Reine Pélagie qui lui rendent hommage en interprétant à tour de rôle les classiques de son riche répertoire. De temps à autre avant la coupure de gâteau le Doyen de la Musique Ivoirienne venait s’incruster pour reprendre certaines chansons en duo avec ses jeunes frères et sœurs.

Une belle fête pleine à la fois d’émotions et de mélancolie : l’ombre d’Ernesto DJEDJE planait sur cette fête quant on sait que ces deux personnages étaient très liés.

Lire aussi : Concert de la Renaissance : Les chinois sont au rendez-vous

La beauté et la réussite de ce spectacle ont fait oublier le faible engouement du public. L’espace Noisy était en effet à moitié plein.

même les proche de Justin artistes comme lui ne se sont pas déplacé pour rendre hommage leur Aîné. Notamment Nièce Lizzy Mac Koré et ses sœur Juste et Amélie Rabet ont brillé par leur absence. L’adage qui dit qu’on a ses siens pour se consoler ne s’applique pas a Justin STANISLAS. A Par l’ex PCA du BURIDA M. Michel BAROUAN la Famille d’Ato Bidi (Justin STANISLAS) a pointé absent.

Néanmoins, on a heureusement enregistré la présence de plusieurs de ses inconditionnels, notamment des fans déterminées à soutenir leur idole qui a bercé toute leur enfance et leur a donné le goût de la musique.

Rappelons tout de même que Justin Stanislas {à l’état-civil Rabet BIDI Justin), malgré son passage a l’Ecole Militaire Préparatoire technique de Bingerville (EMPT) pour une carrière militaire a l’image de son père, a finalement opté pour la musique.

Lire aussi : Concert de la Renaissance : Les chinois sont au rendez-vous

Ainsi, depuis plus d’un demi-siècle, il berce le monde à travers ses mélodies langoureuses avec une thématique bâtie très souvent autour de la compassion, de la pauvreté et surtout de l’évocation tragique de la mort. Thématique très présente dans la musique de sa région natale, l’ouest de la Côte d’Ivoire (Région Bété).

Ces 50 ans de présence, marqué par plus de 50 albums et 45 tours on été célébrés avec faste, en couleur et en beauté le 14 Décembre prochain à l’Espace Noisy de Noisy-le-Sec.

Hayden Tchétché à Paris
Hayden_tchetche@abidjanshow.com

Commentaires

Commentaires