Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Le ministre Billon était à l’honneur à Daoukro

Le ministre du Commerce, Jean-Louis Billon était dans la ville du Président Henri Konan Bédié ce week-end. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est qu’il a été honoré !
En effet, sollicité pour parrainer le Festival International de la Culture et des Arts de Daoukro dénommé FICAD, le ministre du commerce est arrivé à Daoukro dans la soirée du vendredi 5 août. Après les civilités d’usage notamment une rencontre avec le commissaire général du Ficad et les autorités locales, le ministre est allé répondre à l’invitation des acteurs de son ministère. Au maquis le Ramé de Daoukro, le premier des consommateurs a répondu à l’invitation du bureau des commerçants de la ville d’où est natif le Président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire. Dans son exposé, le syndicat des commerçants du fief du Président Henri Konan Bédié a présenté une liste de doléances par la voix de M. Fall Idriss. 7 points principaux constituent l’essentiel de leurs préoccupations à savoir : l’établissement de la carte des commerçants, la création d’une mutuelle des commerçants, la création d’un fonds d’urgence de solidarité à hauteur de cinq cent millions FCFA en guise de garantie en attendant la création de la banque, la construction d’un marché moderne à Daoukro, le sucre brésilien et des séminaires de formations des commerçants. Les différents problèmes soulignés par les commerçants, ont trouvé une oreille attentive auprès du ministre qui a rassuré les membres dudit syndicat. Toutefois, il a souligné que certains problèmes déjà abordés par ces derniers sont en cours de résolution car ils ont déjà été débattus avec l’organisation des Commerçants de Côte d’Ivoire à Abidjan. Il s’agit par exemple, de la carte des commerçants, la formation des commerçants, la mutuelle. Par ailleurs, le ministre Jean-Louis Billon a demandé aux commerçants de Daoukro de lui faire parvenir l’ensemble de leurs doléances énumérées par courrier afin qu’il y jette un regard plus particulier. Au demeurant pour s’imprégner des réalités du terrain, le ministre a visité le lendemain, le marché de Daoukro qui est en un très grand état de dégradation. M. Jean-Louis Billon a aussi visité une superette pour vérifier lui-même l’affichage des prix des denrées comme souhaité par le gouvernement. Satisfaits de toute cette attention à leur égard, les commerçants de Daoukro ont offert des présents au ministre , dont un bœuf.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,