Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Le ministre Billon, l’invité du Club Afrique Développement

Le ministre Billon, l'invité du Club Afrique DéveloppementCe vendredi 1er juillet, le ministre du Commerce Jean-Louis Billon et Mme Moono Mupotola ( Directrice du département Intégration Régionale et Commerce) à la BAD, étaient les invité de la conférence du « Club Afrique Développement » initié par le groupe Attijariwafa Bank dont fait parti la Société Ivoirienne de Banque (SIB). Cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre du cycle des rencontres dudit club, avait pour thème « Commerce Intra-Africain: Leviers d’accélération régionale ». Cette rencontre a été ouverte par le Directeur Général de la Sib M. Daouda Coulibaly. Suite à M.Coulibaly,  a planté le décore de cette rencontre en invitant chacun, surtout les hommes d’affaires présents, à adhérer à la communauté afin de construire ensemble un réseau fort d’opportunité pour l’Afrique. Mme Moono Mupotola et le Ministre Jean Louis Billon, prenant la parole sont entrés dans le vif du sujet en faisant un bref exposé sur le thème du jour.

Dans leurs différents exposés, la spécialiste de la Bad et le ministre principale panéliste cette rencontre, ont fait montre des atouts de l’intégration commerciale en Afrique en démontrant le rôle des opportunités et de la Banque en général. Pour eux, pour réussir ces ambitions communes liées au développement de l’Afrique, il est nécessaires que les africains se fixent des objectifs et stratégies adéquates. Dont l’abolition des visas entre états africains, la création d’un marché commun, etc. Et c’est d’ailleurs la nouvelle vision de la BAD dans les années avenirs, axée sur l’électricité, l’autosuffisance alimentaire, l’Industrialisation, l’Intégration, l’amélioration de la qualité de vie et autres.

Le ministre Billon, l'invité du Club Afrique DéveloppementTout ceci passe par l’éducation et la formation, et une forte collaboration commerciale entre états africains. Toutes ces conditions mises en œuvre, constituent des valeurs sûres d’accélération économique et de développement certain pour l’Afrique. Le Ministre Billon a terminé son intervention lors de son intervention sur le thème du jour par ces propos: « … Le commerce intra-africain reste trop cher. Nos transactions sont les plus chers. Au niveau des ports, nous sommes deux fois plus chers que les pays de l’OCDE et trois fois plus chers que les pays d’Asie du Sud-est. Le commerce comme accélérateur de l’intégration africaine, se fera par le commerce et la pression des milieux des affaires ».

Il a toutefois fait comprendre à l’assemblée que le développement souhaité à travers le thème du jour, se fera néanmoins à travers la mise sur pied d’infrastructures reliant des pays comme l’autoroute Abidjan-Lagos en projet. Ceci, afin que ces pays reliés puissent commercer ensemble. Une facilité donc de déplacement par la route, les airs, les ports et autres. Comme c’est le cas en Europe où chaque jour, des personnes partent travailler d’une capitale à une autre. Un solution donc à cette problématique dégagée du thème de cette rencontre qui s’est soldée par des échanges.

Par Athanase Konan
athanasekonan@abidjanshow.com

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,